Les «travaux» du cabinet Trudeau dévoilés

Le premier ministre Justin Trudeau n'a pas mis... (Justin Tang, Archives PC)

Agrandir

Le premier ministre Justin Trudeau n'a pas mis de temps à réaliser une de ses promesses en divulguant, vendredi, les lettres de mandat des 30 ministres formant son cabinet.

Justin Tang, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le premier ministre Justin Trudeau n'a pas mis de temps à réaliser une de ses promesses en divulguant, vendredi, les lettres de mandat des 30 ministres formant son cabinet.

Les lettres reprennent essentiellement les engagements de la plate-forme électorale du Parti libéral. Certaines sont précises, d'autres moins, peut-on constater à la lecture des documents mis en ligne sur Internet vendredi.

Le président du Conseil du Trésor, Scott Brison, a eu le mandat de «négocier de bonne foi avec les syndicats de la fonction publique du Canada».

Il devra aussi «prendre des mesures pour faire de la fonction publique un milieu de travail où le harcèlement et la violence sexuelle n'ont pas leur place». Il veillera enfin à ce que «tous les services fédéraux soient offerts en parfaite conformité avec la Loi sur les langues officielles».

C'est la ministre des Services publics et Approvisionnements (anciennement Travaux publics et Services gouvernementaux), Judy Foote, qui s'occupera du dossier de Postes Canada. Sa lettre de mandat stipule qu'elle devra «effectuer un examen de la Société canadienne des postes pour veiller à ce qu'elle offre le service de grande qualité auquel s'attendent les Canadiens, et ce, à un prix raisonnable», sans indiquer avec plus de détails le sort qui sera réservé au service de courrier à domicile.

Longue liste pour McKenna

Pour sa part, la ministre de l'Environnement et des Changements climatiques, Catherine McKenna, en aura plein les bras dans son nouveau rôle. 

Après la Conférence de Paris, elle devra «passer immédiatement en revue» les processus canadiens d'évaluation environnementale et veillera «à ce que les décisions se fondent sur la science, les faits et les preuves, et servent l'intérêt du public». 

Elle devra aussi fournir aux Canadiens des moyens pour exprimer leurs points de vue, et aux experts «la possibilité d'y contribuer réellement». Elle travaillera à élargir le réseau de parcs nationaux du Canada, et les programmes et les services de Parcs Canada.

Dans la lettre de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, on évoque les célébrations du 150e anniversaire, dont elle devra «revoir les plans actuels prévus pour appuyer les efforts pangouvernementaux pour promouvoir cette importante célébration».

Le mandat de la ministre Joly

Par ailleurs, la ministre Joly a eu le mandat d'élaborer un nouveau plan pluriannuel en matière de langues officielles. Sa lettre précise aussi, à l'instar du ministre Brison, qu'elle devra s'assurer que «tous les services fédéraux soient dispensés en conformité totale avec la Loi sur les langues officielles».

Elle devra collaborer avec la ministre de la Justice pour moderniser et rétablir le Programme de contestation judiciaire. Elle devra aussi rétablir et augmenter le financement annuel de CBC/Radio-Canada, après consultation avec le radiodiffuseur et la communauté culturelle du Canada, et revoir le processus de nomination au conseil d'administration de la société.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer