Le syndicat des facteurs continue son combat

Le Syndicat des travailleurs des postes maintient sa... (Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Le Syndicat des travailleurs des postes maintient sa contestation devant le tribunal de la fin de la livraison du courrier à domicile.

Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le Syndicat des travailleurs des postes maintient sa contestation devant le tribunal de la fin de la livraison du courrier à domicile, malgré le moratoire annoncé par Postes Canada et malgré l'élection du gouvernement Trudeau, a appris La Presse Canadienne.

En campagne électorale, le chef libéral Justin Trudeau s'était engagé à ce que la livraison du courrier à domicile soit maintenue au pays. Il n'avait toutefois pas dit ce qu'il adviendrait des sites où les boîtes postales communautaires ont récemment été installées pour remplacer la livraison du courrier à domicile.

De même, le 26 octobre dernier, Postes Canada avait annoncé la «suspension temporaire» de son plan pour mettre fin à la livraison du courrier à domicile, mais la société ne mentionnait que les mois de novembre et décembre. Elle se disait aussi prête à collaborer avec le nouveau gouvernement Trudeau.

Le plan de Postes Canada avait été annoncé en décembre 2013. Il comprenait une importante hausse du prix des timbres, de même que la fin graduelle de la livraison du courrier à domicile et son remplacement par des boîtes postales communautaires. La société de la Couronne disait agir ainsi pour assurer sa viabilité à long terme, confrontée qu'elle est à la diminution marquée de la poste-lettre.

Devant l'incertitude qui persiste, selon lui, le Syndicat des travailleurs des postes a décidé de maintenir sa requête qui avait déjà été déposée devant le tribunal. Cette requête est d'ailleurs aussi celle de plusieurs groupes de personnes handicapées et retraitées qui tiennent au maintien de la livraison du courrier à domicile.

Au cours d'une entrevue jeudi, Sylvain Lapointe, directeur national du Syndicat des travailleurs des postes (STTP) pour la région du Montréal métropolitain, a expliqué le maintien de sa requête.

«Notre requête vise aussi les endroits qui ont perdu la livraison à domicile. Maintenant, il y a un moratoire, oui, qui est en place. Cependant, ce qu'on ne sait pas, c'est s'il va y avoir rétablissement de la livraison à domicile dans les endroits qui l'ont perdue suite à l'annonce de décembre 2013 de Postes Canada et du gouvernement conservateur», a affirmé M. Lapointe.

«On va devoir regarder ce que le gouvernement de M. Trudeau, le gouvernement libéral, va faire dans les semaines et possiblement les mois à venir», a-t-il ajouté.

Le STTP n'a pas encore rencontré la ministre responsable du dossier, Judy Foote, mais souhaite le faire. Et il aimerait même la convaincre d'élargir le mandat de Postes Canada aux services bancaires, comme l'ont fait d'autres sociétés des postes dans le monde.

«Il y a des décisions qui vont devoir se prendre en temps et lieu, dépendamment... Et on a confiance que le gouvernement de M. Trudeau va faire les bonnes choses. Maintenant on va attendre de voir jusqu'où le gouvernement de M. Trudeau est prêt à aller», a commenté M. Lapointe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer