Un haut gradé s'est moqué du ministre de la Défense

Des commentaires négatifs au sujet du  ministre de... (Justin Tang, Archives PC)

Agrandir

Des commentaires négatifs au sujet du  ministre de la Défense nationale, Harjit Singh Sajjan, ont causé un tollé ces derniers jours.

Justin Tang, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Moins de 24 heures après l'assermentation du cabinet de Justin Trudeau, l'adjudant-chef des Forces canadiennes, Kevin West, a dû intervenir contre un membre de l'état-major qui venait de faire des «commentaires négatifs» sur les réseaux sociaux, s'attaquant notamment à «la dignité» du nouveau ministre Harjit Singh Sajjan, d'origine indienne.

Bien qu'il ait été impossible de retracer sur Facebook le message inapproprié qui a soulevé la colère de l'adjudant-chef West, la missive envoyée à des membres de l'état-major est sans équivoque.

«Moins de 24 heures après l'assermentation du nouveau ministre de la Défense et nous avons déjà expérimenté un comportement inapproprié au sein de notre organisation», écrit en anglais l'adjudant-chef Kevin West.

«Nous avons eu un incident au cours duquel un haut gradé de la Défense a émis des commentaires négatifs sur une page Facebook au sujet de notre ministre, poursuit-il. C'est totalement inacceptable! Nous rencontrons déjà des problèmes de comportement sur une base quotidienne au sein de nos rangs et c'est notre devoir, et celui de nos dirigeants, d'y mettre fin immédiatement. J'ai été mis au courant de l'incident et dire que je suis en colère n'est pas le mot.»

L'adjudant-chef rappelle à ses troupes que le respect de la dignité des autres doit s'étendre à toute la chaîne de commandement.

«Ce n'est pas une option, écrit-il. S'il y a des gens qui croient que cela ne les touche pas, il nous faudra agir immédiatement auprès d'eux de manière appropriée».

Il conclut son rappel à l'ordre de l'article 15 (égalité des races et des sexes) de la Charte canadienne en s'excusant d'avoir transmis ce courriel unilingue en anglais. «Je m'excuse pour ce courriel unilingue. Je voulais qu'il soit diffusé le plus rapidement possible (ASAP)», explique-t-il.

Cette façon de faire, qui est contraire à la Charte et la Loi sur les langues officielles, n'a cependant pas plu à des membres du personnel francophones. Une plainte formelle a été déposée auprès du commissaire aux langues officielles, a-t-on appris.

Enquête

La Défense nationale a confirmé mardi l'incident sur le commentaire inapproprié et l'envoi du courriel unilingue de l'adjudant-chef.

«En réponse à un commentaire désobligeant publié sur les médias sociaux par un membre des Forces armées canadiennes au sujet du nouveau ministre de la Défense nationale, l'adjudant‑chef des Forces armées canadiennes a envoyé un courriel à un groupe restreint d'adjudants‑chefs supérieurs pour les avertir de cet incident et leur demander de rappeler aux employés de leur organisation qu'un tel comportement était inacceptable. La chaîne de commandement de ce membre enquête actuellement sur cet incident», a indiqué Paul Doucette, officier des affaires publiques du chef d'état-major de la Défense nationale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer