Les conservateurs préparent l'après-Harper

Le Parti conservateur du Canada a créé un... (Jonathan Hayward, La Presse Canadienne)

Agrandir

Le Parti conservateur du Canada a créé un comité pour fixer les règles de la prochaine course à la direction à la suite de la démission du chef Stephen Harper.

Jonathan Hayward, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le Parti conservateur a créé un comité pour fixer les règles de la prochaine course à la direction à la suite de la démission du chef Stephen Harper.

Le groupe, formé de trois membres importants de l'exécutif du parti, pourra travailler seul et n'aura pas à rendre de comptes au parti, dont le conseil national, tant qu'il n'aura pas rédigé les règlements pour la course à la succession de M. Harper.

Les trois responsables, qui ont été nommés mardi soir, seront aidés par des membres du parti de l'interne et de l'externe qui représenteront toutes les régions, les minorités et les sexes, selon les informations obtenues par La Presse Canadienne.

Les membres du comité se sont engagés à ne pas appuyer l'un ou l'autre des candidats à la direction.

Entre-temps, la constitution du parti édicte que le caucus parlementaire - qui inclut les conservateurs de la Chambre des communes et du Sénat - doive choisir un chef intérimaire.

Il y a au moins deux candidats au poste de chef par intérim: les anciens ministres ontariens Diane Finley et Rob Nicholson. Selon le quotidien La Presse, l'ancien ministre québécois Denis Lebel serait aussi pressenti.

Par ailleurs, les rumeurs vont bon train sur les personnes qui pourraient être intéressées à remplacer Stephen Harper.

Le nom du fils de l'ancien premier ministre Brian Mulroney, Mark, a notamment été évoqué dans les cercles conservateurs. Mark Mulroney dirige la division du marché des capitaux propres à la Banque nationale. Son frère, Ben, est plus connu en tant qu'animateur au réseau CTV.

Il pourrait s'agir d'une pure spéculation, mais toutes les possibilités sont ouvertes alors que la course n'en est encore qu'à ses balbutiements.

La députée ontarienne et ancienne ministre des Transports Lisa Raitt n'a pas fermé la porte à se lancer dans la course, mais elle a souligné l'importance pour le parti de faire un examen de conscience avant d'en venir à cette étape. «Nous devons comprendre ce qui s'est passé avant de penser à ce que nous serons à l'avenir», a-t-elle soutenu.

Le nom du conseiller municipal de Toronto Doug Ford - frère de l'ancien maire, Rob - a aussi circulé. M. Ford, qui a livré un discours de dix minutes lors d'un rassemblement conservateur il y a quelques jours, a indiqué au Toronto Sun qu'il ne «pouvait pas répondre» à cette question actuellement.

L'ancienne ministre Kellie Leitch serait en train de mesurer ses appuis quant à sa possible candidature.

Parmi tous les noms qui ont été mentionnés depuis mardi, c'est l'ancien ministre Jason Kenney qui semble le plus prêt à se lancer dans la course. Des conservateurs affirment que M. Kenney prépare son jeu depuis plusieurs années et qu'il s'est construit une base dans le parti, surtout à travers ses contacts privilégiés avec les communautés ethniques du pays.

C'est d'ailleurs lui qui bénéficierait du plus grand appui au sein du caucus conservateur, ayant aidé plusieurs députés et candidats conservateurs dans leurs campagnes.

Les noms de Peter MacKay et James Moore, d'anciens ministres importants du gouvernement Harper, font également partie des rumeurs.

Les possibles candidatures de l'ancien premier ministre québécois Jean Charest et du premier ministre actuel de la Saskatchewan Brad Wall ont aussi fait l'objet de spéculations - des rumeurs qui ont rapidement été démenties par M. Wall. «C'est flatteur quand on entend cela, et touchant, ce l'est vraiment. Mais la réponse est non», a-t-il tranché.

Même chose du côté de Christy Clark, en Colombie-Britannique, dont le parti inclut des conservateurs et des libéraux fédéraux. «J'ai un travail important ici, en Colombie-Britannique», a souligné la première ministre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer