Trudeau fouette ses troupes

Les libéraux tenteront de faire mieux qu'en 2011,... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Les libéraux tenteront de faire mieux qu'en 2011, eux qui n'ont fait élire que deux députés dans la grande région de la capitale fédérale.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le chef libéral, Justin Trudeau, n'avait peut-être pas d'annonce particulière à faire, hier, mais les rouges de la région de la capitale nationale ont tout de même profité de son passage à Ottawa pour se rassembler et donner un élan à leur début de campagne.

Le discours du chef a eu - à plusieurs reprises - l'effet d'un détonateur sur la foule conquise d'avance. M. Trudeau a répété les principales thématiques de sa campagne.

Il a notamment martelé que le plan économique du gouvernement conservateur ne fonctionnait pas, en plus d'insister à nouveau sur son plan de réduction d'impôts pour la classe moyenne.

Justin Trudeau a notamment affirmé que son plan était celui qui permettrait de redonner le plus d'argent dans les poches des moins fortunés, écorchant au passage Thomas Mulcair et le Nouveau Parti démocratique.

Son discours avait toutefois comme objectif principal de présenter son équipe à Ottawa et en Outaouais, une «équipe de qualité», clame le chef libéral. Les candidats des deux côtés de la rivière des Outaouais étaient présents au rassemblement.

Mais en ce qui a trait aux enjeux spécifiques à la région de la capitale nationale, M. Trudeau est resté vague. Il avait déjà annoncé son appui aux projets du train léger et de la décontamination de la rivière des Outaouais. Il n'est pas revenu sur des engagements durant son discours.

En point de presse, il a également évité de répondre à la seule question d'un média local, posée par LeDroit, sur les façons de diversifier l'économie d'Ottawa et de l'Outaouais afin d'éviter de trop miser sur la fonction publique.

«On continue d'avoir besoin, au gouvernement, d'une fonction publique de qualité, professionnelle, qui est capable de faire son travail et équipée pour faire son travail. Le fait que M. Harper les attaque depuis 10 ans pour gagner des points politiques est complètement irresponsable», a-t-il répondu.

Le Parti libéral du Canada espère certainement faire des gains dans la région de la capitale nationale alors que David McGuinty (Ottawa-Sud) et Mauril Bélanger (Ottawa-Vanier) ont été les seuls à obtenir un siège à la Chambre des communes lors du dernier scrutin en 2011.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer