Secousses au Népal: pas de nouveaux effectifs envoyés par le Canada

Le ministre de la Défense nationale, Jason Kenney... (LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le ministre de la Défense nationale, Jason Kenney

LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le gouvernement du Canada n'envisage pas de déployer de nouveaux effectifs au Népal à la suite d'un séisme de magnitude 7,3 et de ses puissantes répliques qui ont secoué encore une fois le pays du sud de l'Asie mardi.

«À l'heure actuelle, nous ne prévoyons pas envoyer de militaires, mais nous continuons d'expédier divers équipements», a déclaré le ministre de la Défense nationale Jason Kenney, mardi matin, à l'hôtel de ville d'Ottawa, après avoir pris connaissance de la plus récente tragédie.

L'invité du petit-déjeuner du maire Jim Watson a affirmé que le fédéral tentait toujours d'évaluer l'ampleur des dommages à la suite des récentes secousses.  

«Nous avons déjà une forte présence au Népal. Plus de 200 personnes des Forces canadiennes. Nous allons continuer avec cette mission. Nous contribuons grandement aussi à la cause avec de l'aide humanitaire par l'entremise de diverses organisations, comme la Croix Rouge», a souligné M. Kenney.

Le ministre a par ailleurs encouragé les Canadiens à continuer l'octroi de dons à de tels organismes.

«Même si l'on parle moins du séisme original dans les médias, ses nouvelles secousses serviront peut-être à rappeler aux gens que les citoyens du Népal sont aux prises avec une importante catastrophe.»

Le premier tremblement de terre meurtrier de magnitude 7,6 a secoué  le Népal le 25 avril dernier. Il avait provoqué la mort de plus de 8000 personnes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer