Wynne veut mettre de côté les différends

La première ministre désignée de l'Ontario Kathleen Wynne... (Photo Nathan Denette, La Presse Canadienne)

Agrandir

La première ministre désignée de l'Ontario Kathleen Wynne a promis de former un conseil des ministres représentatif de toutes les régions de la province, mardi.

Photo Nathan Denette, La Presse Canadienne

Partager

La première ministre désignée Kathleen Wynne promet de former un conseil des ministres représentatif de toutes les régions de l'Ontario, sans égard aux allégeances de ses futurs lieutenants dans la récente course au leadership de son parti.

Mardi, la nouvelle chef libérale a rencontré ses troupes pour la première fois depuis qu'elle a succédé à Dalton McGuinty.

«Je vais travailler avec tous les membres de mon caucus. C'est pour cette raison que je veux les rencontrer au plus vite. Il n'y a aucun ressentiment. Nous sommes une équipe, un gouvernement», a déclaré Mme Wynne.

La nouvelle première ministre de l'Ontario doit dévoiler la composition de son conseil des ministres au cours des prochains jours. On sait d'ores et déjà qu'elle récompensera le Dr Eric Hoskins et Charles Sousa, deux ex-rivaux à la chefferie ayant contribué à son couronnement. Même chose pour Glen Murray, qui s'était retiré de la course pour appuyer la députée de Don-Valley-Ouest.

Gerard Kennedy n'obtiendrait pas de ministère puisqu'il n'est pas député, mais il pourrait se joindre à l'équipe de Mme Wynne à titre de conseiller politique.

Harinder Takhar conserverait un portefeuille même s'il a appuyé la candidate défaite Sandra Pupatello lors du congrès d'investiture, samedi. L'élu de Mississauga-Erindale a des appuis essentiels aux libéraux au sein de la communauté sikh de la région de Toronto.

D'autres alliés de Mme Wynne serait également récompensés, à commencer par Deb Matthews qui conserverait la Santé et les Soins de longue durée, et John Gerretsen, le ministère du Procureur général. Ted McMeekin pourrait prendre du gallon, surtout si son ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales devient la responsabilité directe de la nouvelle première ministre pendant un an, comme elle l'a promis afin de mieux comprendre les enjeux ruraux.

Vingt-cinq députés, soit près de la moitié du caucus libéral, ont appuyé Mme Pupatello à la chefferie. On ignore pour l'instant quel sort Mme Wynne réservera à la garde rapprochée de son ex-rivale, notamment Dwight Duncan, le ministre des Finances ayant déjà annoncé son départ après les prochaines élections. On s'attend par contre à ce qu'elle rétrograde Laurel Broten, la ministre de l'Éducation à l'origine de la loi spéciale 115 forçant les enseignants à accepter de nouveaux contrats de travail.

«Mon cabinet sera représentatif de toutes les régions. C'est mon objectif», a fait savoir Mme Wynne, ce qui laisse croire que l'Est ontarien conservera au moins une voix au sein du conseil des ministres, même si presque tous les députés de la région ont appuyé ouvertement Mme Pupatello.

La rentrée parlementaire à Queen's Park doit avoir lieu le 19 février.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer