Afin de briguer la chefferie libérale

Deux autres ministres démissionnent en Ontario

Dalton McGuinty... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Dalton McGuinty

Photo La Presse Canadienne

Partager

Le conseil des ministres de l'Ontario perd deux autres de ses membres au profit de la course au leadership du Parti libéral.

Le Dr Eric Hoskins a abandonné son ministère des Services à l'enfance et Charles Sousa a abandonné son ministère des Affaires civiques et de l'Immigration, vendredi matin, dans le but de briguer la succession du premier ministre Dalton McGuinty.

Le Dr Hoskins, député de St. Paul's, à Toronto, doit annoncer sa candidature à la chefferie au début de la semaine prochaine. M. Sousa, député de Mississauga-Sud, doit lancer sa campagne samedi.

«Dans les semaines et les mois à venir, j'ai hâte de voir notre parti se renouveler. Je veux faire partie de ce renouveau. Ensemble, je suis convaincu que nous pourrons faire avancer notre parti sous l'égide d'un leadership fort et compatissant, bien ancré dans nos principes politiques», a écrit le Dr Hoskins dans un communiqué.

M. McGuinty devrait nommer un successeur au Dr Hoskins et à M. Sousa, plus tard vendredi. Il a déjà procédé à un remaniement au cours des derniers jours, après que Glen Murray et Kathleen Wynne eurent renoncé à leurs responsabilités ministérielles pour briguer la chefferie.

Le Dr Hoskins, 51 ans, l'a remporté dans la circonscription de St. Paul's lors d'une élection partielle, en 2009. Il a été réélu avec 58% des voix lors des dernières élections générales. Il a aussi tenté de se faire élire au fédéral, sans succès. Médecin de formation, il a présidé l'organisme War Child Canada. Il a travaillé au Soudan à la fin des années 1980, apportant de l'aide humanitaire à des réfugiés éthiopiens.

M. Sousa, 54 ans, a oeuvré dans le domaine de la finance avant de se lancer dans l'arène provinciale, il y a cinq ans. Il a aussi été ministre du Travail et ministre du Développement économique.

Les ex-ministre Sandra Pupatello a mis fin à sa retraite, jeudi. L'ancienne élue de Windsor s'est lancée dans la course, promettant de faire de la création d'emplois son «mantra».

L'ex-ministre Gerard Kennedy songerait toujours à son avenir politique.

Les militants libéraux doivent élire leur prochain chef lors d'un congrès d'investiture, du 25 au 27 janvier, à Toronto.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer