Le défi du nouveau pdg du Bureau de la traduction

Après une année de tourmente au Bureau de la traduction (BT), son nouveau... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Après une année de tourmente au Bureau de la traduction (BT), son nouveau président-directeur général, Stéphan Déry, arrive en poste avec comme principal objectif de redonner à l'organisation ses lettres de noblesse et de rétablir les relations étroites avec les syndicats, les associations langagières, les universitaires et les parlementaires.

« Le travail des traducteurs et des interprètes du Bureau de la traduction est essentiel à la dualité linguistique. La feuille de route tracée est de redonner ses lettres de noblesse au Bureau de la traduction, de renverser la tendance et de viser l'excellence » ,a expliqué M. Déry, lors d'une entrevue accordée de son bureau de Halifax, où il travaille comme directeur de la région Atlantique pour le ministère des Services publics et Approvisionnement. Il occupera ses nouvelles fonctions à compter du 23 mai.

Le nouveau président-directeur général du Bureau de la... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Le nouveau président-directeur général du Bureau de la traduction, Stéphan Déry

Courtoisie

En priorité, il entend embaucher un chef de la qualité, qui sera un poste clé dans la réforme au BT. 

« Mon premier appel sera de téléphoner aux représentants syndicaux. Je crois beaucoup à cette collaboration », a indiqué M. Déry.

Il mise aussi sur l'embauche de 50 étudiants par année et de stagiaires pour assurer la relève. Il souhaite aussi étendre les partenariats avec les universités canadiennes pour combler des besoins. Il sera nécessaire, selon lui, d'évaluer la meilleure façon d'assurer la qualité dans le cadre des contrats de service à réaliser avec le secteur privé. 

« Selon moi, la base des contrats ne doit pas être seulement le prix. Il doit aussi tenir compte d'autres facteurs. Il faut aussi s'assurer de l'expertise pour des services de qualité », précise le nouveau pdg. 

Quant à l'étude menée par le Conseil du Trésor pour obliger tous les ministères à avoir recours au BT, M. Déry attendra de voir les conclusions qu'elle contiendra puisqu'il faudra tenir compte des ressources disponibles, a-t-il souligné.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer