Plus de 100 000 fonctionnaires ont une entente

L'AFPC dit avoir réalisé des gains importants pour... (Simon Séguin-Bertrand, archives Le Droit)

Agrandir

L'AFPC dit avoir réalisé des gains importants pour les congés de maladie, le réaménagement des effectifs, les exigences familiales et en matière de santé mentale grâce à la création d'un groupe de travail.

Simon Séguin-Bertrand, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après des négociations qui se sont éternisées entre Ottawa et l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), quelque 100 000 fonctionnaires fédéraux ont de nouvelles conventions collectives.

Les membres des unités de négociation PA (Services des programmes et de l'administration), TC (Services techniques), SV (Services d'exploitation) et EB (Enseignement et bibliothéconomie) ont majoritaire voté en faveur des nouveaux contrats de travail, a annoncé vendredi l'AFPC. Des ententes de principes étaient intervenues au cours des derniers mois.

Aucune concession n'a été faite durant la dernière ronde de négociation, a précisé le syndicat.

Les conventions collectives d'une durée de quatre ans viendront à expiration en 2018. Elles prévoient des augmentations salariales annuelles générales de 1,25 % chaque année ainsi que d'autres rajustements salariaux selon l'unité de négociation et la classification.

L'AFPC dit avoir réalisé des gains importants pour les congés de maladie, le réaménagement des effectifs, les exigences familiales et en matière de santé mentale grâce à la création d'un groupe de travail. 

Concernant la conciliation travail-famille, le syndicat a indiqué qu'une entente a été conclue pour mettre sur pied un comité chargé d'examiner les besoins en matière de garde d'enfants. « Nous avons également obtenu de meilleurs congés familiaux, y compris pour la famille élargie », a précisé l'Alliance dans un communiqué.

« Je suis fière de la tâche abattue par nos équipes de négociation au cours des deux dernières années, a indiqué Robyn Benson, présidente nationale de l'AFPC, dans un communiqué. Si nous avons une entente aujourd'hui, c'est grâce au travail acharné et à la détermination de notre équipe de négociations ainsi qu'au soutien sans faille de nos membres durant cette ronde ».

Toutefois, l'impasse persiste du côté du groupe des Services frontaliers (FB) où on n'a toujours pas réussi à conclure une entente de principe pour les quelque 8000 employés de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC). Une commission de l'intérêt public sera mise sur pied dans ce dossier.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer