Embauches au Bureau de la traduction

Le piratage informatique lors des campagnes électorales est... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le piratage informatique lors des campagnes électorales est un enjeu de plus en plus préoccupant.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le Bureau de la traduction (BT) utilisera les 7,5 millions $ annoncés dans le dernier budget du ministre des Finances Bill Morneau pour embaucher de nouveaux professionnels et accroître le recours aux pigistes afin de répondre à une hausse de la demande en interprétation, en traduction et en sous-titrage au Parlement.

« Au cours des trois prochaines années, le BT prévoit embaucher approximativement sept interprètes en langues officielles et en sous-titrage, 14 traducteurs, six employés administratifs ainsi que quatre étudiants afin de préparer la relève », a confirmé Jean-François Létourneau, porte-parole du ministère des Services publics et de l'Approvisionnement (SPAC) responsable du BT. 

L'augmentation du financement servira aussi à accroître le recours aux pigistes du secteur privé par le biais de contrats, a indiqué le porte-parole de SPAC.

« Le BT continuera aussi de recourir aux services d'interprètes du secteur privé pour appuyer ses équipes afin de répondre à la demande variable, lorsque celle-ci excède la capacité interne », a indiqué M. Létourneau.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer