«Un point tournant» pour Phénix

La sous-ministre de Services publics et Approvisionnement, Marie... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

La sous-ministre de Services publics et Approvisionnement, Marie Lemay

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Même si tous les problèmes sont encore loin d'être réglés, les responsables du système de paye Phénix  sont confiants d'être arrivés à « un point tournant ».

La majorité des dossiers en attente de fonctionnaires en congé parental devraient être réglés d'ici la fin mars, tandis que ceux en congés d'invalidité le seront d'ici la fin avril. Plus de 100 000 transactions touchant les nominations intérimaires devraient pas la suite être réglés entre le mois de mars et juin.

Lors d'une mise à jour dans le dossier Phénix, la sous-ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Marie Lemay, a indiqué que des progrès importants ont été réalisés au cours des dernières semaines dans le but de respecter les normes de services dans le traitement des congés parentaux et d'invalidité, des dossiers jugés prioritaires.

« Nous ne sommes pas encore au bout de chemin, mais disons que nous arrivons à un point tournant », a laissé tomber Mme Lemay. 

Dans le cas des congés parentaux, la norme de service est de 20 jours et les derniers chiffres indiquent qu'elle n'était atteinte que dans 22 % des cas en février. Toutefois, tout indique que l'objectif de respecter la norme dans 95 % des cas sera atteint avant la fin de mars, a souligné la sous-ministre. Des versements devraient être faits le 22 mars dans la majorité de ces dossiers.

Dans le cas des congés d'invalidité, tous les efforts sont faits pour atteindre cet état de stabilité avant la fin avril.

Le système permet désormais l'automatisation de nombreuses transactions. Et pour la première fois, il y a plus de transactions traitées qu'il y en a qui entrent dans le système.

Le « tableau de bord » mis en ligne par le ministère permet désormais aux employés de connaître le temps d'attente pour différentes transactions de paye. 

Selon l'échéancier actuel, les normes de services devraient être atteintes au cours du printemps, alors que certaines ne pourront être atteintes qu'à la fin de l'été, par exemple lors d'une promotion, ou d'une affectation à niveau.

Des 82 000 cas en arriéré d'avant juin, il en reste toujours 6000 à régler, dont 4000 sont liés à des nominations intérimaires qui seront réglés entre mars et juin. Il resterait donc 2000 cas difficiles non résolus, en plus du retard de plus de 270 000 transactions accumulé depuis l'été dernier qui reste dans le système.

Dans le cas des étudiants, diverses mesures sont prévues afin que les étudiants soient payés à temps. Les ministères devront remplir la documentation dix jours avant leur arrivée en poste.

Difficile sur le plan humain

Pour la première fois, la sous-ministre a admis qu'elle ne s'attendait pas à vivre une telle situation à son arrivée au ministère, peu après la mise en oeuvre de Phénix au printemps 2016.

« Sur le plan humain, c'est difficile. Je peux m'imaginer ce que vivent les personnes touchées. C'est aussi difficile pour les employés qui travaillent sans relâche pour régler les problèmes. Ce n'est pas ce que j'avais prévu quand je suis arrivée au ministère. Mais nous avons une équipe extraordinaire. C'est une année très occupée », a indiqué la sous-ministre Lemay qui fera sa prochaine mise à jour dans un mois.

Tableau de bord




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer