Deux autres ententes pour l'AFPC

« L'équipe de négociation a résisté à toutes les... (Patrick Woodbury, archives Le Droit)

Agrandir

« L'équipe de négociation a résisté à toutes les concessions que proposait l'employeur depuis deux ans », a indiqué la présidente de l'AFPC, Robyn Benson.

Patrick Woodbury, archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Deux autres ententes de principe ont été conclues entre l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) et le gouvernement fédéral pour les groupes représentant plus de 11 000 fonctionnaires fédéraux travaillant pour les Services techniques (TC), de même qu'Enseignement et bibliothéconomie (EB).

Les négociations avaient repris en présence d'un médiateur au début de la semaine dernière pour ces deux groupes de l'AFPC. Les deux ententes s'ajoutent à celle intervenue en décembre du groupe Programme et administration (PA) regroupant plus de 68 000 membres, et pour lequel le vote de ratification débutera prochainement.

Le groupe TC compte plus de 10 000 fonctionnaires fédéraux relevant de six unités professionnelles chargées du dessin et de l'illustration, du soutien technologique et scientifique, de la photographie et de l'inspection technique et des produits primaires.

« L'équipe de négociation a résisté à toutes les concessions que proposait l'employeur depuis deux ans et à la fin, elle a négocié une bonne convention collective pour tous », a souligné la présidente de l'AFPC, Robyn Benson. 

Cette dernière a aussi souligné que les négociations avaient été particulièrement difficiles pour le groupe EB, qui comprend plus de 1000 fonctionnaires relevant de trois groupes professionnels chargés de l'enseignement, du soutien de l'enseignement et des services de bibliothèque. 

Les deux groupes ont adopté les ententes négociées en décembre dernier par le comité des enjeux communs, qui englobent les congés de maladie et le réaménagement des effectifs.

Hausses salariales

De plus, les membres du groupe TC toucheront les hausses salariales annuelles de 1,25 % par an,  plus 0,5 % la troisième année. Une prime à la signature de 650 $ est accordée aux membres qui n'auront pas droit aux rajustements salariaux négociés pour certains membres de ce groupe, dont les inspecteurs maritimes, ferroviaires et aériens, de même que les agents des pêches et autres.

Par ailleurs, l'entente du groupe EB comprend notamment une entente salariale de 1,25 % par année, plus de 0,5 % à 4 % pour l'année 2016. D'autres indemnités ont également été négociées pour certains membres travaillant à Service correctionnel et un soutien accru aux enseignants des Premières Nations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer