Les négociations reprennent avec l'AFPC

Le Parlement d'Ottawa... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le Parlement d'Ottawa

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les négociations vont reprendre à partir de la semaine prochaine, en présence d'un médiateur, entre l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) et le fédéral en vue du renouvellement du contrat de travail de deux groupes comptant environ 11 000 employés.

Les discussions, interrompues avant le congé des Fêtes, reprendront pour les employés des Services techniques et Enseignement et bibliothéconomies. 

Les équipes représentant les employés des Services de l'exploitation (SV -  11 000 membres) et Services frontaliers (FB - 7000) doivent elles aussi retourner aux tables dans la semaine du 30 janvier.

L'AFPC a déjà conclu une entente de principe juste avant Noël pour le groupe le plus important qu'il représente dans cette ronde de négociations, celui des 68 000 fonctionnaires des Services des programmes et de l'administration. 

L'entente qui sera soumise prochainement au vote des membres a permis de régler des enjeux communs, incluant les congés de maladie et le réaménagement des effectifs, qui devront être entérinés à chacune des cinq tables de négociations de l'AFPC.

L'entente du groupe PA prévoit des augmentations de salaire et d'indemnités pour certains types de postes, comme les conseillers en rémunération et le personnel des Services correctionnels. Dans l'ensemble, l'augmentation est d'au moins 5,5 % sur quatre ans, plus une prime à la signature de 650 $. Les congés de maladie prévus dans les conventions collectives demeurent les mêmes et les deux parties ont convenu de créer un groupe de travail qui recommandera des moyens d'améliorer le bien-être des employés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer