Phénix: les informaticiens appelés à l'aide

Il faudra plusieurs mois avant de passer à... (Archives, La Presse canadienne)

Agrandir

Il faudra plusieurs mois avant de passer à travers le flux de 200 000 transactions qui se sont accumulées depuis juillet, mais Marie Lemay refuse de s'avancer sur les délais exacts.

Archives, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

En plus des 18 000 dossiers de fonctionnaires en arriéré avant juin dernier à régler, le ministère a aussi pris du retard dans le traitement de 200 000 transactions de paye, l'équivalent de deux mois de travail, accumulés dans le système pendant la période de juillet et août dernier.

Ainsi, près de 90% des 82 000 dossiers de fonctionnaires qui étaient en arrière avant juin ont pu être réglés. Mais le ministère a, pour la première fois, révélé que le personnel doit aussi faire face à un flux de transactions qui n'ont pu être traitées depuis juillet. 

Environ 80 000 transactions qui découlent de revenus supplémentaires, ou autres, arrivent dans le système tous les mois, et les mesures prises permettent désormais de traiter plus de 100 000 transactions. Il faudra donc plusieurs mois avant de passer à travers le flux de 200 000 transactions qui se sont accumulées depuis juillet.

Actuellement, la norme de service de traitement «dans les 20 jours» n'est atteinte que dans 20 % des transactions. La sous-ministre n'a pas voulu se risquer à dire quand tout sera réglé.

«C'est clair que nous avons encore beaucoup à faire. Il ne faut pas juste attendre l'état de stabilité», a admis mercredi Marie Lemay, sous-ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, lors de sa dernière mise à jour sur le système de paye Phénix.

Appel à l'aide

À court d'idées, le gouvernement a lancé un «appel à l'aide» aux 13 000 informaticiens fédéraux de l'Institut professionnel de la fonction publique afin qu'ils contribuent  par leur expertise à trouver des solutions pour corriger les lacunes du système Phénix.

La démarche a été entreprise, jeudi, à la suite d'une entente entre l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada et le ministère des Services publics et de l'Approvisionnement, responsable du système de paye Phénix.

Les employés recherchés sont des gestionnaires et des programmeurs du système PeopleSoft (niveaux CS02 et CS03)» peut-on lire dans le message dont nous avons obtenu copie, signé conjointement par Debi Daviau, présidente de l'Institut professionnel de la fonction publique, et la sous-ministre Marie Lemay.

Depuis le début de la saga Phénix, l'Institut professionnel avait reproché au gouvernement de ne pas avoir su impliquer ses propres informaticiens lors de la mise en oeuvre du système Phénix, pour lequel un contrat a été octroyé à IBM. 

«Cet avancement répond à notre demande incessante auprès du gouvernement afin qu'il utilise à bon escient l'expertise de ses propres effectifs de TI pour mener à bien le projet. Nous sommes heureux de voir que le gouvernement reconnaisse enfin que son personnel en place est le plus apte à résoudre la crise» a-t-on fait valoir jeudi à l'Institut professionnel. 

Pour la sous-ministre Lemay, cet appel aux informaticiens est «très positif», un signal que le gouvernement souhaite faire appel à l'expertise de ses propres employés pour tenter de trouver des solutions aux problèmes Phénix. 

Le sous-ministre Lemay a aussi indiqué que 91 nouveaux stagiaires s'étaient inscrits à un programme de formation d'un an comme agent de rémunération. Ces nouveaux agents de rémunération vont être prêts à combler les postes rendus vacants par l'attrition naturelle, a indiqué Mme Lemay.

Un représentant de l'Agence du revenu du Canada a aussi indiqué que diverses mesures sont prises pour venir en aide aux fonctionnaires qui pourraient avoir des problèmes avec leur déclaration de revenus à la suite des problèmes avec Phénix. Ils peuvent trouver diverses informations sur le site de l'ARC, qui a aussi une ligne téléphonique pour répondre aux questions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer