Changements à la tête du Bureau de la traduction

Après cinq ans à la tête du Bureau de la traduction (BT), la directrice... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Après cinq ans à la tête du Bureau de la traduction (BT), la directrice générale Donna Achimov a annoncé qu'elle quittait son poste pour occuper de nouvelles fonctions. À compter du 31 octobre, elle sera sous-ministre adjointe à la direction générale des ressources humaines du ministère des Services publics et de l'Approvisionnement.

Dans un message aux employés du BT, dont LeDroit a pris connaissance, Mme Achimov explique avoir accepté ce nouveau poste où elle sera responsable d'une importante « initiative de mobilisation des employés ».

« Marie Lemay, notre sous-ministre, a annoncé aujourd'hui que Services publics et Approvisionnement Canada entreprendra une initiative importante de mobilisation auprès des employés, écrit Mme Achimov. Cette initiative permettra de veiller à ce que le Ministère soit en bonne position pour assurer que son futur soit couronné de succès. C'est un moment critique pour appuyer le Ministère dans ses efforts de mobilisation des employés et la gestion de ses ressources humaines. Je suis honorée que la sous-ministre m'ait demandé de m'acquitter de ce rôle important. Je compte remplir ce nouveau mandat avec le même dynamisme et l'esprit d'innovation que j'ai insufflés au Bureau de la traduction. »

Mme Achimov souligne que les employés ont fait preuve « d'un grand professionnalisme et de résilience » pendant qu'elle était à la tête du Bureau de la traduction. « J'ai vu combien le Bureau pouvait faire preuve de créativité et d'esprit d'innovation. Lorsque les grands changements ont été amorcés, ce fut en équipe et avec leadership que vous avez opéré la transformation sans faire de concession à propos de l'excellence du travail et de l'appui à la préservation aux langues officielles. »

Au cours de la dernière année, le BT a fait les manchettes en raison du projet de mise en oeuvre de l'outil de traduction automatique pour l'ensemble des fonctionnaires fédéraux.

Le projet a soulevé une vive controverse parmi les traducteurs, le milieu universitaire et les communautés francophones en situation minoritaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer