Système de paye Phénix: une centaine d'employés en renfort

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) lance une nouvelle campagne... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) lance une nouvelle campagne pour dénoncer les problèmes qui persistent depuis l'implantation du nouveau système de paye Phénix.

Depuis jeudi, l'AFPC invite ses membres à transmettre des lettres à la ministre Judy Foote, responsable des Services publics et de l'Approvisionnement, de même qu'à leur député, pour leur faire part des ennuis qu'ils ont eus avec le chèque de paye.

« Le gouvernement doit enfin comprendre qu'il fait affaire avec des humains et comment les ratés de Phénix leur causent de sérieux ennuis », a expliqué en entrevue au Droit Chris Aylward, vice-président exécutif national de l'AFPC.

« Chaque jour, nous recevons 100 courriels de nos membres qui ont des problèmes avec leur paie. C'est une situation qui ne peut plus durer et le gouvernement doit agir pour leur venir en aide. La ministre pourra réaliser l'ampleur des problèmes en lisant tous ces courriels. »

Les principaux problèmes surviennent lorsque les employés reviennent d'une absence pour congé de maternité ou autres. Certains doivent attendre deux mois avant d'avoir une première paye. Il y a aussi le cas des employés qui partent, et qui ne peuvent avoir d'assurance-emploi parce qu'ils doivent attendre des mois avant d'avoir leur relevé d'emploi, a expliqué M. Aylward. 

Ce dernier a transmis une lettre à la ministre Foote pour faire cinq demandes, notamment que les agents de rémunération soient réembauchés, que Phénix fasse l'objet d'un audit indépendant, et que le gouvernement rembourse les frais encourus par les retards.

Jusqu'à maintenant, la ministre Foote avait laissé les responsables de Phénix faire les mises à jour lors de conférence de presse téléphonique hebdomadaire. Toutefois, la ministre a annoncé, dans une entrevue au Citizen mercredi, qu'elle allait mettre sur pied une équipe de 100 employés supplémentaires pour venir appuyer les efforts déployés jusqu'à maintenant pour faire face aux nombreuses plaintes faites par les employés. 

Ces nouveaux employés seraient embauchés d'ici un mois et travailleront dans les bureaux du ministère à Gatineau. Ils seront recrutés parmi les employés déjà formés qui ont perdu leur emploi avec les compressions budgétaires imposées par le gouvernement Harper. Ils travailleront aussi longtemps que les problèmes reliés à Phénix ne seront pas réglés et qu'il y aura des plaintes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer