Système Phénix: le NPD dénonce l'inaction libérale

En comité, la ministre des Services publics et... (Fred Chartrand, Archives PC)

Agrandir

En comité, la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, a indiqué que les problèmes liés à la paye découlaient de la transition et qu'il fallait donc s'y attendre.

Fred Chartrand, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) demande au gouvernement libéral de régler les problèmes liés au système de paye Phénix, alors que de nombreux employés fédéraux affirment avoir été sous-payés ou pas payés du tout.

Le critique néo-démocrate des Services publics et de l'Approvisionnement, Erin Weir, soutient que les problèmes liés à l'implantation de Phénix durent depuis trop longtemps.

Il demande au gouvernement d'établir un plan pour corriger la situation.

«Il est honteux que plusieurs fonctionnaires ne reçoivent pas à temps leur paye. Le gouvernement a mis certains de ses employés dans une situation très difficile. Certains d'entre eux ne peuvent pas payer leur hypothèque ou doivent faire leur épicerie à l'aide d'une carte de crédit», a dénoncé le député Weir. 

En comité, la ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Judy Foote, a indiqué que les problèmes liés à la paye découlaient de la transition et qu'il fallait donc s'y attendre. Toutefois, le député Weir estime que le gouvernement fait tout pour minimiser l'ampleur des problèmes.

«Il est encore pire d'entendre les prétextes servis par le gouvernement et ses efforts pour minimiser le problème en disant qu'il ne concerne qu'une infime partie de ses employés, souligne M. Weir. De nombreuses sources affirment pourtant que beaucoup de personnes ne sont pas payées. Il ne s'agit pas d'un cas d'exception.»

Le NPD a demandé au gouvernement libéral d'élaborer un plan pour réparer immédiatement les dégâts. 

«Les libéraux ont promis de faire les choses différemment et de respecter la fonction publique. Payer ses propres employés, c'est bien le minimum», a mentionné M. Weir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer