Traduction automatique: le NPD critique le timing du recul

Le critique néo-démocrate aux langues officielles, François Choquette, remet en... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le critique néo-démocrate aux langues officielles, François Choquette, remet en question le moment choisi par le député de Hull-Aylmer, Greg Fergus, pour annoncer que le Bureau de la traduction s'était ravisé.

L'outil de traduction automatique Portage sera désormais limité à la «compréhension» d'une des deux langues officielles dans la fonction publique fédérale, ont souligné les libéraux mercredi.

«Le député Greg Fergus connaît très bien la dynamique et il a été présent à plusieurs séances de notre comité. Toutefois, je ne comprends pas pourquoi les détails de cette décision sont dévoilés à ce moment-ci alors que notre rapport n'est pas encore complété et ne sera déposé qu'au début juin. C'est une annonce prématurée, comme s'ils avaient quelque chose à cacher. Ce n'est pas de bon augure», a souligné le député Choquette, instigateur avec le député libéral Mauril Bélanger de l'étude sur le Bureau de la traduction.

«Où est le pilote?»

En même temps, il s'est demandé le véritable rôle de la ministre Mélanie Joly dans le dossier, reprochant l'absence d'une autorité centrale dans le dossier des langues officielles au sein du gouvernement Trudeau. 

«Où est le pilote dans l'avion? Où est la ministre Joly dans le dossier? Comment peut-elle laisser l'information sortir alors que notre rapport n'est même pas terminé?» a demandé le député Choquette.

Ce dernier a par ailleurs tenu à féliciter «tous les députés de tous les partis siégeant au comité» d'avoir collaboré pour faire «une analyse rigoureuse» du Bureau de la traduction.

«S'il n'y a pas de changements majeurs, ces recommandations vont aider la protection des langues officielles et garantir à tous les fonctionnaires le droit de travailler dans la langue de son choix», a mentionné M. Choquette, sans donner plus de détails.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer