Le nouveau système fédéral de paye bientôt lancé

Annoncé par le gouvernement de Stephen Harper en 2010, le projet de 300... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Annoncé par le gouvernement de Stephen Harper en 2010, le projet de 300 millions $, visant la transformation des services de paye de près de 180 000 fonctionnaires fédéraux, est sur le point d'être lancé.

À compter du 24 février, la paye de 92 000 employés de 34 ministères et organismes sera traitée à partir de Miramichi, dans les Maritimes. Une autre vague, provenant de 67 autres ministères et organismes fédéraux, suivra en avril prochain, a appris LeDroit.

Même si les comptes sont déjà transférés, le ministère des Services publics et de l'Approvisionnement (SPA) s'est donné quelques semaines «pour vérifier et valider le fonctionnement du nouveau système», ce qui explique pourquoi la mise en oeuvre aura lieu officiellement à compter de la dernière semaine de février.

Une fois cette mise en oeuvre complétée, une autre vague de 92 000 autres comptes de paye d'employés de différents ministères sera ensuite intégrée au nouveau système Phénix.

Ces comptes seront traités par chacune des institutions, et non à partir de Miramichi, a-t-on appris.

Le vice-président exécutif national de l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), Chris Aylward, soutient que le ministère a pris la bonne décision en reportant la mise en service du système, d'abord prévue en octobre dernier.

Le vice-président exécutif national de l'AFPC, Chris Aylward,... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Le vice-président exécutif national de l'AFPC, Chris Aylward, soutient que le ministère a pris la bonne décision en reportant la mise en service du système, d'abord prévue en octobre dernier.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

«Le ministère a écouté et il a pris la bonne décision en se donnant jusqu'au 24 février pour lancer le nouveau système. Nous constatons maintenant que plusieurs problèmes que nous avions soulevés ont été résolus, incluant la formation inadéquate des nouveaux employés. Le moral des employés à Miramichi est meilleur aujourd'hui. De plus, le bureau de Miramichi est en mesure de régler les problèmes plus rapidement», a mentionné M. Aylward.

Le printemps dernier, des employés affirmaient devoir attendre plusieurs semaines avant d'être payés. «Souvent, les cas problèmes concernant la paye ne viennent pas de Miramichi, mais plutôt des ministères qui n'ont pas fourni l'information adéquate, a-t-il mentionné. Nous verrons bien si le téléphone se met à sonner le 24 février, mais nous pensons que ça devrait bien fonctionner.» 

Néanmoins, l'AFPC s'inquiète que la formation nécessaire pour faire face aux pépins reliés au nouveau système Phénix ne soit pas donnée aux employés dans les ministères qui continueront à gérer le traitement de la paye de leurs employés.

Le nouveau système doit permettre des économies de plus de 70 millions $ à compter de 2017.

Avant la transformation annoncée en 2010, on comptait 1800 agents de rémunération au gouvernement fédéral. En 2015-2016, les services de la paye du ministère ne comptaient plus que 933 employés, incluant les 550 employés de Miramichi.

Ce nombre devrait passer à 772 en 2016-2017, «résultat de la mise en oeuvre du nouveau système de paye qui réduira le nombre de personnes requises dans d'autres secteurs du ministère dû à l'augmentation de l'automatisation», précise le ministère.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer