La plateforme de courriels du fédéral connaît des ratés

Quelque 375 000 comptes courriels au sein des... (David Boily, Archives La Presse)

Agrandir

Quelque 375 000 comptes courriels au sein des 43 plus importants utilisateurs de technologie de l'information au gouvernement fédéral devraient avoir joint le nouveau système d'ici septembre prochain.

David Boily, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jordan Press
La Presse Canadienne

L'agence chargée de créer une plateforme unique pour tous les courriels du gouvernement fédéral a mis le projet sur la glace à cause de problèmes techniques rencontrés par le sous-traitant.

Services partagés Canada (SPC) a été créée en août 2011 en vue de regrouper, de rationaliser et d'améliorer les services d'infrastructure de technologie de l'information du gouvernement fédéral.

Ses tentatives pour créer la plateforme unique de courrier électronique «@canada.ca» a été interrompue en novembre dernier lorsque Bell Canada, responsable de la mise en oeuvre du projet, a éprouvé des ennuis techniques.

L'agence fédérale a indiqué que le projet ne serait pas relancé tant que Bell Canada n'aura pas démontré de façon satisfaisante qu'elle a résolu ses problèmes et que le système de courriels peut fonctionner rondement et de façon fiable.

Quelque 375 000 comptes courriels au sein des 43 plus importants utilisateurs de technologie de l'information au gouvernement fédéral devraient maintenant avoir joint le nouveau système d'ici septembre prochain, plutôt qu'en mars dernier, comme prévu à l'origine.

Depuis le début de cette grande migration, il y a un peu plus d'un an, 12 des 43 agences et ministères ont déménagé vers le nouveau système 51 700 comptes courriels et 12 100 usagers d'appareils BlackBerry.

Le journal Hill Times écrivait cette semaine que deux importantes organisations reconsidèrent leur migration vers le nouveau système: le Bureau du Conseil privé (le «ministère du premier ministre») et Affaires mondiales Canada, un «supraministère» qui regroupe les ministères des Affaires étrangères, du Commerce international ainsi que du Développement international et de la Francophonie.

Services partagés Canada maintient que ces deux organisations font partie des plans initiaux et qu'elles «appuient entièrement l'initiative».

Le projet avait été lancé par le précédent gouvernement conservateur dans le but de rehausser le niveau de sécurité des communications et de faire économiser jusqu'à 50 millions $ par année au trésor fédéral.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer