Les syndicats unis pour protéger la science publique

Au pré Tunney à Ottawa, environ 250 personnes... (Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne)

Agrandir

Au pré Tunney à Ottawa, environ 250 personnes s'étaient réunies sur le coup de midi, mardi.

Sean Kilpatrick, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les trois principaux syndicats du secteur public fédéral ont dénoncé mardi le musellement des scientifiques canadiens et les tentatives d'obstruction du gouvernement Harper au processus de négociation collective.

Des manifestations étaient organisées dans plusieurs villes à travers le pays, en ce 19 mai, dans le cadre de la campagne nationale lancée par les syndicats pour changer de gouvernement lors des prochaines élections fédérales le 19 octobre prochain.

Au pré Tunney à Ottawa, environ 250 personnes s'étaient réunies sur le coup de midi pour entendre les présidentes de l'Institut professionnel de la fonction publique, de l'Alliance de la fonction publique et de l'Association canadienne des employés professionnels.

Debi Daviau, de l'Institut professionnel, a déploré le manque de respect du gouvernement envers les scientifiques à qui il limite le partage de leurs recherches et la collaboration avec leurs collègues.

La présidente Daviau a aussi déploré les coupures draconiennes de 2,6 milliards $ à la science publique fédérale et l'abolition de 7500 postes qui auront été imposées aux 10 ministères et organismes à vocation scientifique d'ici 2017.

Plus de détails dans Le Droit du 20 mai 2015

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer