Réunions syndicales: le prêt de locaux approuvé «au cas par cas»

L'édifice Fontaine.... (Archives, LeDroit)

Agrandir

L'édifice Fontaine.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

La direction d'Environnement Canada n'a pas voulu expliquer pourquoi elle n'a pas permis aux scientifiques de l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) de tenir une réunion syndicale dans les locaux du ministère à l'édifice Fontaine, à Gatineau, lundi.

Mais la décision n'a rien à voir avec une nouvelle directive du Conseil du Trésor visant l'ensemble des ministères fédéraux.

Lundi, l'IPFPC avait déploré que le refus du ministère de lui prêter une salle pour la tenue d'une réunion syndicale, sur l'heure du dîner, mettant ainsi fin à une pratique «de longue date», selon la présidente du syndicat, Debi Daviau.

Environnement Canada n'a pas expliqué son refus, malgré les demandes du Droit. C'est finalement le secrétariat du Conseil du Trésor qui a pris le relais, en soulignant que la décision de prêter des locaux est évaluée «au cas par cas» par les ministères fédéraux.

«Aucun changement n'a été apporté à cette pratique pour ce qui est de l'utilisation des locaux de l'employeur. La permission d'utiliser ces locaux doit être obtenue de la direction chargée de ces locaux. Cela s'applique dans l'ensemble du gouvernement. Chaque demande est évaluée au cas par cas», a indiqué par courriel Lisa Murphy, porte-parole du Conseil du Trésor.

Mme Daviau avait estimé que la demande avait sans doute été refusée parce que l'assemblée devait permettre aux scientifiques de discuter de l'«intégrité scientifique» et du droit de s'exprimer publiquement.

La rencontre syndicale aura finalement lieu jeudi midi, au sous-sol de l'église Notre-Dame-de-l'Île, boulevard Sacré-Coeur, à Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer