Des fonctionnaires dans la rue pour dénoncer Harper

Des dizaines de fonctionnaires ont bravé le froid... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Des dizaines de fonctionnaires ont bravé le froid sibérien, jeudi, pour faire entendre leur mécontentement.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Les syndicats du secteur public fédéral ont décidé de se donner rendez-vous dans la rue, le 19 de chaque mois, jusqu'aux prochaines élections fédérales, pour rappeler qu'ils allaient unir leurs efforts pour se débarrasser du gouvernement conservateur dirigé par Stephen Harper.

«Nous avons un pacte de solidarité entre nous pour que ce gouvernement reçoive son avis de licenciement», a lancé Robyn Benson, présidente nationale de l'Alliance de la fonction publique du Canada, devant une foule d'environ 150 personnes qui avaient bravé un froid sibérien sur l'heure du midi, coin Elgin et Wellington.

Une autre marche de solidarité a également eu lieu à Gatineau.

«Aucun gouvernement n'a fait autant de dommages. Cela contraste beaucoup avec l'engagement de nos membres qui continuent malgré tout à faire leur travail dans des conditions de plus en plus difficiles», a déclaré à son tour Debi Daviau, présidente de l'Institut professionnel de la fonction publique. Cette semaine, ce syndicat s'est retiré des négociations en cours pour le groupe des médecins et autres professionnels qu'il représente, estimant que le gouvernement les poussait à la grève, alors que ce groupe privilégiait plutôt l'arbitrage.

Du côté syndical, on estime que le gouvernement devra réviser la loi C-4 à la lumière de la récente décision de la Cour suprême concernant le droit de grève et les services essentiels rendus dans une cause impliquant les fonctionnaires de la Saskatchewan.

Congés de maladie

La nouvelle présidente de l'Association canadienne des employés professionnels, Emmanuelle Tremblay, a mentionné que la bataille des fonctionnaires fédéraux pour conserver leur régime de congés de maladie aura des répercussions sur tous les travailleurs canadiens.

«Ce gouvernement tente de niveler par le bas les conditions de travail des travailleurs. Les syndicats de la fonction publique doivent tirer par le haut, sinon il y aura une érosion des droits de tous les travailleurs. Notre bataille, c'est aussi celle de tous les travailleurs», a souligné la présidente de l'ACEP.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer