Les coûts du personnel diminuent

Le fédéral a versé à peu près le... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le fédéral a versé à peu près le même montant en salaire lors des trois années pendant lesquelles il a aboli plus de 22000 postes.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Même si la taille de la fonction publique fédérale a fondu ces quatre dernières années, le total des salaires versés au personnel est resté à peu près au même niveau entre 2010-2011 et 2013-2014. Mais depuis le début de l'année courante, l'impact des abolitions de postes commence à se faire sentir.

Le fédéral a dû verser à peu près le même montant en salaires lors des trois années pendant lesquelles il a aboli plus de 22000 postes, révèlent des données obtenues grâce à la Loi sur l'accès à l'information.

Le gouvernement avait versé 19,315 milliards$ en salaires (excluant les indemnités de départ et les primes liées au rendement) à environ 335000 employés lors de l'année 2010-2011. En comparaison, la somme versée à 313000 employés en 2013-2014 s'est élevée à un montant presque identique, soit 19,3 milliards$.

En 2011-2012, le total versé s'élevait à 19,5 milliards$ payés à 332846 employés. L'année suivante, en 2012-2013, la facture est légèrement redescendue à 19,3 milliards$, selon les chiffres obtenus.

Depuis le début de l'année courante (2014-2015), les chiffres obtenus laissent croire à une baisse: le gouvernement a versé 10 milliards$ lors des sept premiers mois de l'année (entre avril et octobre 2014). Si la tendance s'est maintenue, la facture finale devrait être d'environ 18 milliards$.

Plus bas niveau en 4 ans

Dans sa dernière analyse des dépenses, le directeur parlementaire du budget (DPB) Jean-Denis Fréchette avait mentionné que les frais de personnel devraient atteindre leur plus bas niveau en quatre ans en 2014-2015.

Ainsi, au premier trimestre, les frais de personnel avaient diminué de 0,9% par rapport à la même période l'année précédente, pour atteindre 18,2 milliards$.

Il avait aussi mentionné que les ministères et organismes prévoient éliminer 8900 autres postes au cours des trois prochaines années, en plus des 25800 postes abolis depuis 2010.

En 2014-2015, le DPB indiquait que les coûts du personnel avaient grimpé de 710 millions de dollars à la suite de la transition à un nouveau système de paie. Sans ce paiement ponctuel, ils auraient diminué de 500 millions$ (ou -2,0%), précisait le DPB.

Dans cette analyse, dans laquelle il déplorait le manque de collaboration du gouvernement, M. Fréchette avait lancé un avertissement quant à l'impact des abolitions de postes. «Les licenciements sont le moyen le plus sûr de réaliser des économies à court terme, indiquait-il. À long terme toutefois, il faudra, pour réduire durablement les dépenses, soit éliminer ou réduire des programmes ou des services soit restructurer les opérations gouvernementales pour obtenir des améliorations de productivité permanentes.»

Avec William Leclerc

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer