Les négociations et les élections dans la mire de l'IPFP

L'Institut professionnel de la fonction publique se prépare à tous les... (PHOTO ÉTIENNE RANGER, ARCHIVES LE DROIT)

Agrandir

PHOTO ÉTIENNE RANGER, ARCHIVES LE DROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

L'Institut professionnel de la fonction publique se prépare à tous les scénarios en vue de la prochaine ronde de négociations face au gouvernement Harper. En même temps, il veut se donner une plus grande marge pour mener de l'action politique lors des prochaines élections fédérales.

«Il n'est pas question pour nous de se prononcer pour un parti politique en particulier. Nous ne voulons pas franchir cette ligne. Mais il s'agit de nous donner les moyens de mener des actions politiques qui nous permettront d'informer les Canadiens afin qu'ils prennent une décision éclairée lors de la prochaine élection fédérale», a expliqué au Droit la présidente Debi Daviau, après son discours inaugural devant les 423 délégués réunis à Ottawa à l'occasion de la 95e assemblée générale annuelle du syndicat.

Les trois chefs Thomas Mulcair, Justin Trudeau et Elisabeth May ont d'ailleurs livré par vidéo un message d'appui aux syndiqués.

Dans son allocution, la présidente Daviau s'en est pris au gouvernement Harper, et plus particulièrement au président du Conseil du Trésor, Tony Clement, en dénonçant leurs nombreuses attaques contre la fonction publique, et les services publics en particulier dans le domaine des sciences et de l'environnement. Elle compte sur la solidarité entre les syndicats pour faire front commun contre ces attaques.

«Avouons-le franchement: ce gouvernement est probablement le pire employeur que nous n'ayons jamais eu depuis que l'Institut est devenu agent négociateur en 1967. Pas seulement parce qu'il sabre des emplois et les programmes, ce que d'autres gouvernements ont fait. Ce qui rend ce gouvernement différent, c'est ce qu'il choisit d'éliminer, la façon dont il s'y prend pour le faire et le fait qu'il veut se servir de ces réductions pour changer pour toujours la face du pays et de sa fonction publique».

Plus de détails dans l'édition du samedi 8 novembre ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer