Le ministre Clement accepte l'offre d'arbitrage

Tony Clement... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Tony Clement

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Paul Gaboury
Le Droit

Le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, accepte l'offre d'arbitrage faite la semaine dernière par l'Association professionnelle des agents du Service extérieur dans le but de mettre fin à la grève entreprise par ses membres.

Dans une déclaration émise peu après midi mardi, date limite fixée par le syndicat pour une réponse, le ministre Clement a indiqué qu'il accepte l'offre sous réserve de certaines conditions qui ne devront pas être rendues publiques.

«Le gouvernement du Canada a présenté à l'Association professionnelle des agents du Service extérieur une offre qui est juste et raisonnable pour les employés et pour les contribuables. La semaine dernière, l'Association professionnelle des agents du Service extérieur a demandé au gouvernement de recourir à l'arbitrage exécutoire pour mettre fin à la grève syndicale. Le gouvernement est disposé à recourir à l'arbitrage, sous réserve de certaines conditions» a indiqué le ministre Clement.

«Ces conditions sont assujetties à la confidentialité des négociations et ne peuvent être rendues publiques, a-t-il ajouté. Nous continuerons à négocier de bonne foi et nous apprécions les efforts des agents négociateurs pour mettre fin à la grève.»

Le ministre a précisé que les agents du Service extérieur ont des emplois uniques qui ne peuvent être comparés à d'autres. «Ces emplois sont très différents de ceux des avocats, des économistes ou des agents de commerce de la fonction publique. De plus, le Service extérieur n'a aucun problème de recrutement ou de maintien en poste» a-t-il indiqué.

«Notre objectif est de faire rétablir complètement les services diplomatiques, consulaires et d'autres services offerts aux Canadiens le plus rapidement possible. Nous continuons de prendre des mesures pour assurer le traitement rapide des visas», a conclu le ministre Clement.

L'Association professionnelle des agents du Service extérieur (APASE) a réagi en disant qu'elle révise présentement les conditions du ministre et fera le suivi directement avec le Conseil du Trésor.

«L'APASE doit s'assurer que tout mécanisme d'arbitrage permettra une audience complète et équitable des arguments des deux parties, un objectif sans aucun doute partagé par le gouvernement», a indiqué le syndicat par voie de communiqué.

L'APASE apprécie la tentative du gouvernement de trouver une solution à ce différend et continue d'espérer que les deux parties puissent s'entendre de manière responsable. «Jusqu'à ce qu'il y ait entente, il n'y aura aucun changement dans les moyens de pression mis de l'avant par l'APASE.»

Plus de détails dans LeDroit du 24 juillet ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer