Des syndicats appellent au boycott

L'Alliance de la fonction publique du Canada et...

Agrandir

L'Alliance de la fonction publique du Canada et l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada ont invité leurs membres à ne pas se présenter aux activités prévues par le gouvernement à travers le pays.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Deux syndicats de la fonction publique fédérale ont lancé un appel au boycott de la Semaine nationale de la fonction publique, qui débute lundi, pour protester contre les compressions du gouvernement Harper.

Les deux principaux syndicats, l'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC) et l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, ont invité leurs membres à ne pas se présenter aux activités prévues par le gouvernement à travers le pays.

«Malheureusement, ces dernières années, nous avons eu peu de raisons de nous réjouir, a indiqué Gary Corbett, président de l'Institut professionnel. Le budget, les programmes et le personnel des services publics sont constamment réduits. Nous en ferons une raison de plus pour souligner l'apport formidable de nos membres à notre pays.»

Même message du côté de l'AFPC, avec ses 170 000 membres, qui souhaite en profiter pour appuyer ses membres qui font face à des négociations difficiles pour le renouvellement de leur contrat de travail.

«C'est aussi une bonne façon pour les membres du groupe des Services techniques (TC) d'envoyer un message clair au gouvernement: nous ne voulons pas célébrer aux côtés d'un employeur qui refuse de négocier.»

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer