Ottawa-Gatineau conservera 32 % des fonctionnaires au pays

Chacune des provinces et des territoires devrait avoir... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Chacune des provinces et des territoires devrait avoir conservé sa part d'emploi au sein de l'administration fédérale une fois que le gouvernement aura complété son plan visant à abolir 19200 postes sur trois ans dans les ministères et organismes fédéraux.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partager

Paul Gaboury
Le Droit

Lorsque la réduction des effectifs dans la fonction publique fédérale sera complétée, en mars 2015, la région d'Ottawa-Gatineau devrait avoir conservé 32% des employés fédéraux au pays, comparativement à 32,4% avant le budget du printemps 2012.

Ces chiffres ont été dévoilés mercredi par le président du Conseil du Trésor, Tony Clement, qui a réitéré la volonté de son gouvernement de s'assurer que chaque province et territoire soient traités équitablement.

Ainsi, chacune des provinces et des territoires devrait avoir conservé sa part d'emploi au sein de l'administration fédérale une fois que le gouvernement aura complété son plan visant à abolir 19200 postes sur trois ans dans les ministères et organismes fédéraux.

Outre les données sur la région de la capitale nationale, le gouvernement soutient que le Québec verra sa part passer de 13 à 12,9% pendant cette même période, alors que l'Ontario ne connaîtra aucune diminution et conservera 16,7% des emplois.

Les provinces de l'Atlantique verront une augmentation de 12,4 à 12,6%, les Prairies de 13,7 à 14%, et la Colombie-Britannique de 10,2 à 10,3%.

Six mois après le dépôt du budget 2012, le ministre Clement avait annoncé que son gouvernement avait déjà atteint plus de la moitié de son objectif fixé pour les trois années, alors que 10980 sur sa cible de 19200 postes avaient été éliminés. Du nombre de postes abolis, 7500 l'ont été par attrition, incluant les départs à la retraite et la diminution du nombre de postes vacants, occasionnels et à durée déterminée. Environ 1220 autres personnes dont les postes ont été coupés avaient pu trouver de nouvelles affectations.

En novembre dernier, nous avions révélé que Gatineau a vu sa part d'emplois fédéraux diminuer de 19,3% à 18,9% entre 2011 et 2012, ce qui est en deçà de l'objectif de 25% établi par le gouvernement fédéral pour les emplois sur la rive québécoise. Ces dernières statistiques avaient été obtenues du gouvernement fédéral à la suite d'une demande d'information faite à la Chambre des communes par la députée néo-démocrate de Gatineau, Françoise Boivin.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer