Ottawa entend accélérer les files d'attente dans les aéroports

Petits ciseaux et coupe-ongles permis à bord des avions

Ottawa modifie la liste des articles interdits à bord des avions,  réhabilitant... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Étienne Ranger, LeDroit

Ottawa modifie la liste des articles interdits à bord des avions, réhabilitant du coup les petits outils et ciseaux qui posent « très peu de risques à la sécurité ». Cet assouplissement, conjugué à la modernisation des points de contrôle et à une nouvelle configuration des files dans les aéroports, doit permettre de réduire le temps d'attente de 30 %.

« Les passagers auront beaucoup moins de tracas, grâce à des inspections plus intelligentes qui ciblent les vraies menaces », a déclaré le ministre d'État aux Transports, Rob Merrifield, devant le point de contrôle des vols intérieurs de l'Aéroport international d'Ottawa.

Les voyageurs aériens peuvent désormais emporter dans leurs bagages de cabine des ciseaux ou des petits outils, comme un tournevis, à condition qu'ils ne mesurent pas plus de six centimètres, sans compter le manche. Les couteaux demeurent toutefois interdits, peu importent leurs dimensions, tout comme les répliques d'armes. Les restrictions sur les quantités de liquides, gels et aérosols restent aussi en vigueur.

Président de l'Administration de l'aéroport international d'Ottawa, Paul Benoit voit ces assouplissements d'un bon oeil. « Ça va être beaucoup plus efficace, a-t-il confié au Droit. On va pouvoir se concentrer sur des items qui sont plus importants. S'ils réussissent à augmenter la capacité de 30 %, ça va réduire le temps d'attente. »

En plus d'harmoniser la liste canadienne des articles interdits avec les normes internationales, Ottawa entend moderniser les points de contrôle. L'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) installera notamment de l'équipement séparant automatiquement les bagages suspects des bagages sûrs, de façon à réduire la congestion.

« On comprend tous l'importance de la sécurité dans nos aéroports, mais nous sommes conscients que c'est un processus qui est davantage toléré qu'apprécié », a reconnu le ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, Chuck Strahl.

La voie réservée aux voyageurs pré-approuvés, détenteurs de la carte NEXUS, sera également élargie, tandis que des lignes spécialement dédiées aux familles apparaîtront dans les grands aéroports du pays.

« Ces lignes seront munies d'équipements spéciaux conçus pour de plus gros items, comme des poussettes, a expliqué le ministre Merrifield. Les changements ne seront pas immédiatement remarqués par les passagers, mais les lignes bougeront plus rapidement et seront plus sécuritaires. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer