Francis Drouin dans la course

Francis Drouin.... (Courtoisie)

Agrandir

Francis Drouin.

Courtoisie

Francis Drouin se lance à son tour dans la course à l'investiture libérale fédérale dans Glengarry-Prescott-Russell (GPR).

Le jeune organisateur politique et lobbyiste de profession a lancé cette semaine sa campagne qui repose sur l'emploi et l'agriculture.

«Ma priorité, c'est l'emploi. L'enjeu d'importance de la circonscription, c'est l'exode des jeunes. Beaucoup partent étudier à l'extérieur et ne reviennent pas. Si nous voulons une communauté qui veut survivre à long terme, nous devons avoir une relève qui participe à l'économie locale», note l'homme de 31 ans.

Pour freiner l'exode, le candidat veut mettre en valeur la culture entrepreneuriale et mise sur l'aide aux entreprises. «Il y a beaucoup d'inégalité de revenus dans GPR. Il faut emmener plus d'octrois aux entreprises d'ici et les aider à être compétitives à l'échelle nationale et internationale. Il faut également donner un coup de pouce à ceux qui veulent se lancer en affaires, principalement dans le secteur de l'agriculture. L'économie urbaine est stimulée par de nombreux incubateurs et accélérateurs, mais l'économie rurale est différente. C'est plus difficile et il faut améliorer simplifier la tâche des entrepreneurs qui veulent se lancer.»

À titre de lobbyiste et de consultant en relations gouvernementales, Francis Drouin aide les entreprises et organismes à but non lucratif à dénicher des subventions et à faire valoir les modifications législatives qui favoriseraient leur croissance.

Défendre l'agriculture

L'agriculture figure aussi au haut de la liste des priorités du jeune candidat.

Ce dernier s'inquiète d'ailleurs des conséquences sur le monde agricole des accords de libre-échange qui se négocient en ce moment, notamment avec l'Union européenne. «Le gouvernement conservateur nous livre un double discours. D'une part, il veut protéger le système de la gestion de l'offre; d'un autre côté, il négocie des accords de libre-échange avec l'Europe. Oui, je suis pour le libre-échange, mais pas au détriment de notre agriculture et de nos agriculteurs», répète-t-il.

M. Drouin défend depuis longtemps les couleurs libérales. Il a notamment été président des jeunes libéraux de GPR, a géré la campagne du député provincial Grant Crack et s'est impliqué dans la campagne de l'ancienne candidate à l'investiture libérale fédérale Julie Bourgeois. Le père et le grand-père de Francis Drouin ont également baigné dans la politique municipale et régionale.

Deux autres candidats sont dans la course à l'investiture libérale fédérale de GPR, soit la femme d'affaires Estelle Patenaude et l'enseignant Jacques Taillefer.

L'investiture aura lieu le dimanche 18 janvier, à 13h, à St-Isidore.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer