2012, année fertile en science

Un événement qui a marqué 2012 ne s'est... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Un événement qui a marqué 2012 ne s'est toutefois pas mérité une place au palmarès: l'exposition Sexe: L'expo qui dit tout, qui avait suscité l'indignation de certains ministres conservateurs lors de son passage à Ottawa.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partager

De l'envoi de l'astronaute canadien Chris Hadfield dans l'espace, mercredi, à la création de carburants plus écologiques, l'année 2012 a été fertile en découvertes scientifiques et en avancées technologiques pour les Canadiens.

À nouveau cette année, l'équipe de conservateurs de la Société des musées de sciences et technologies du Canada a dressé une liste de ce qu'ils considèrent être les dix événements scientifiques et technologiques les plus marquants de l'année.

Un événement ne s'est toutefois pas mérité une place au palmarès: l'exposition Sexe: L'expo qui dit tout, présentée au printemps au Musée des sciences et de la technologie d'Ottawa, qui avait suscité l'indignation de nombreux visiteurs et de certains ministres conservateurs.

Les palmarès de fin d'année sont forts nombreux, souligne Claude Faubert, vice-président, collection et recherche au Musée des sciences et de la technologie. «La différence, ce que nous nous attardons aux découvertes ou aux événements dans lesquels les Canadiens ont joué un rôle important», explique-t-il.

C'est souvent à l'échelle internationale que se distinguent les Canadiens, bien que nombre de réalisations se méritant une place au palmarès aient été menées en totalité ou en partie en sol canadien.

Un exemple? Plusieurs équipes de recherche canadiennes auraient été impliquées dans la découverte du boson de Higgs, annoncée au début du mois de juillet par le Centre européen de recherche nucléaire (CERN). Une découverte qui constitue l'une des expériences de physique les plus significatives des 50 dernières années. Le boson de Higgs fut la première particule élémentaire découverte depuis 1994.

Avancées spatiales

C'est sans compter plusieurs avancées du Canada dans l'espace: le robot Curiosity de la NASA transporte actuellement un instrument scientifique canadien sur Mars, spectromètre à particules alpha et rayons X, fourni par l'Agence spatiale canadienne. L'outil examinera la «signature chimique» des sols et des roches afin d'aider à déterminer si la planète a déjà été, ou est en mesure, de soutenir une vie microbienne.

Hier, l'astronaute canadien Chris Hadfield quittait pour une troisième fois la Terre pour l'espace. À bord de la Station spatiale internationale (SSI), l'astronaute effectuera diverses expériences. Il prendra le commandement de la SSI en mars 2013. «C'est vraiment un moment important, souligne M.Faubert. Et cette fois, M.Hadfield va réaliser pendant son séjour sur la SSI des expériences suggérées par des écoliers d'un peu partout au Canada, des écoliers à qui on donne le goût des sciences et qui sont nos futurs scientifiques et technologues.»

Le 50e anniversaire du satellite canadien Alouette marque également l'un des moments importants de 2012 pour la science, estime M.Faubert. «Ce satellite faisait de nous le troisième pays dans l'espace après les États-Unis et l'Union soviétique. Un demi-siècle plus tard, les satellites sont présents partout dans notre vie.»

L'utilisation d'un robot pour retracer deux navires perdus dans l'archipel arctique canadien lors de l'expédition Franklin de 1845, le premier vol civil - au-dessus d'Ottawa - d'un avion à réaction propulsé à 100% par du biocarburant, la démonstration d'un autobus urbain à propulsion électrique et l'élargissement potentiel du territoire côtier sous-marin sous les océans Arctique et Atlantique figurent également au palmarès des musées.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer