La rue Albert, quatrième plus chère au pays

La rue Albert, au centre-ville d'Ottawa, se classe... (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La rue Albert, au centre-ville d'Ottawa, se classe quatrième dans un palmarès des rues canadiennes dont les espaces à bureaux sont les plus dispendieux en moyenne.

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

Chère, chère, la rue Albert. L'artère du centre-ville d'Ottawa se classe quatrième dans un palmarès des rues canadiennes dont les espaces à bureaux sont les plus dispendieux en moyenne.

Après s'être classée deuxième à l'échelle du pays l'an dernier - et dixième en Amérique du Nord -, Albert arrive au quatrième rang cette année, selon une étude rendue publique hier par la firme d'immobilier Jones Lang LaSalle.

Sans surprise, c'est la rue Bay de Toronto, figure emblématique du principal quartier financier du pays, qui se classe première dans ce palmarès. Au pied carré, le loyer y frôle les 69$ en moyenne, l'espace locatif le plus cher sur Bay se louant à 82,28$ le pied carré.

La 8e avenue sud-ouest de Calgary arrive deuxième, avec un coût moyen de 55,33$ le pied carré, et la rue Burrard de Vancouver, troisième, à 54,75$.

Le prix moyen d'un pied carré d'espace à bureaux sur la rue Albert est de 53,18$, alors que dans l'ensemble du marché ottavien, le coût moyen est de 30,26$ le pied carré.

Plusieurs transactions survenues en 2011 au complexe Constitution Square, situé dans le quadrilatère formé des rues Kent, Albert, Lyon et Slater, pourraient expliquer le deuxième rang obtenu l'an dernier. Cela expliquerait également pourquoi Ottawa se classe 4e cette fois-ci. La rue Albert accueille nombre de lobbyistes, de firmes d'avocats et de relations publiques, notamment.

Espaces prestigieux

«La dégringolade d'Ottawa pour cette année se base sur les conditions du marché tant à Calgary qu'à Vancouver, qui se sont resserrées, ce qui a eu pour effet de réduire le nombre de locaux vacants et d'augmenter les loyers», a indiqué le porte-parole Phil Notley, en entrevue.

«Il est évident à la lumière de notre palmarès que les entreprises sont prêtes à payer plus afin de s'établir dans les espaces les plus prestigieux, ajoute le président de Jones Lang LaSalle Canada, Brett Miller. Nos données démontrent que la demande ne faiblit pas et que les loyers ont augmenté dans toutes les villes, ce qui confirme la force du marché du bureau.»

Edmonton arrive cinquième avec sa 101e rue (49,40$ le pied carré en moyenne), suivi de Montréal au sixième rang pour le boulevard René-Lévesque Ouest (46,46$ en moyenne). L'Upper Water Street d'Halifax arrive septième.

«Même si ces prix peuvent surprendre, cela semble plutôt raisonnable si l'on compare cela aux marchés internationaux, a ajouté M.Miller. Le 23 Saville Row, à Londres, coûte 220$ le pied carré, alors qu'à New York, le 667 Madison demande 144,50$.»

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer