L'AFPC promet de livrer bataille

La présidente de l'AFPC, Robyn Benson... (Archives, LeDroit)

Agrandir

La présidente de l'AFPC, Robyn Benson

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Paul Gaboury
Le Droit

Le plus important syndicat de fonctionnaires fédéraux promet de livrer bataille pour défendre les droits de ses membres, au sujet de l'interdiction du port de signes religieux ostentatoires.

L'Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC), qui compte 175000 membres, représente plus de 58000 fonctionnaires au Québec, dont 20000 dans le milieu universitaire, incluant les étudiants salariés assistants d'enseignement et de recherche de l'Université du Québec en Outaouais, qui seraient touchés par une future charte des valeurs québécoises.

«Bien sûr, nous appuyons le principe de la séparation de la religion et de l'État, de la laïcité des institutions publiques, ainsi que le devoir de réserve des fonctionnaires. Cependant, nous défendrons farouchement le droit à la liberté de religion et la liberté d'expression de nos membres, ainsi que leurs droits à l'égalité», a indiqué la présidente de l'AFPC, Robyn Benson.

L'AFPC soutient que les politiques publiques ne devraient pas servir de prétexte pour exclure des groupes minoritaires du marché du travail, ce qui pourrait être un des impacts de cette charte des valeurs. Au contraire, le syndicat croit qu'il faut promouvoir l'égalité et l'intégration des groupes sous-représentés dans les institutions publiques.

Cette semaine, le chef du NPD, Thomas Mulcair, avait indiqué que son parti allait appuyer financièrement les démarches judiciaires qui seraient faites pour contester le projet de charte du gouvernement Marois.

La position de l'AFPC, tout comme celle du NPD, contrastent avec celles de plusieurs syndicats importants du Québec. Ainsi, la CSN, qui entend consulter ses membres avant de se prononcer de façon définitive, l'a accueilli plutôt favorablement.

Le Syndicat de la fonction publique et parapublique (SFPQ) a pour sa part indiqué qu'il appuie le projet.

Au Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec, on entend poursuivre la discussion avec les membres avant de se prononcer.

Toutes nos nouvelles sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer