Stéphane Langlais, l'«ogre vert» anticancer

Quand il apprend que son jeune ami Justin... (Courtoisie)

Agrandir

Quand il apprend que son jeune ami Justin Leblanc, 9 ans, souffre d'un cancer, Stéphane Langlais enfile son costume de «Shrek», et fonce droit au CHEO pour lui donner un peu de réconfort. Il ressort de l'hôpital investi d'une mission: soutenir les enfants atteints de cancer.

Courtoisie

Partager

Sur le même thème

«Shrek», le surnom que lui ont donné les petits, lui va comme un gant. Stéphane Langlais, un Franco-Ontarien de Casselman, a décidé de se glisser dans la peau de l'ogre vert pour soutenir les enfants atteints du cancer. Aujourd'hui, LeDroit et Radio-Canada lui décernent le titre de Personnalité de la semaine.

«Je ne fais pas de miracles», dit modestement Stéphane Langlais. Il mène une vie rangée et travaille comme officier de réglementation dans son village natal, Casselman, où il réside toujours. Mais quand Stéphane Langlais apprend en début d'année que le petit Justin Leblanc, du haut de ses 9 ans, est frappé d'une forme rare du cancer des os, c'est le choc.

Comme «l'incroyable Hulk» pris de colère, il vire au vert. Il enfile son costume de «Shrek», le personnage préféré de son jeune ami et fonce droit au Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO) pour lui donner un brin de réconfort. Ce qu'il verra ce jour-là à l'étage 4 du CHEO le marquera au fer rouge. Il ressort de l'hôpital investi d'une mission: soutenir les enfants atteints de cancer.

«Le cancer chez les enfants, ça ne devrait pas exister. Je crois que l'enfance est la plus belle période dans une vie. Le cancer ne vient pas seulement enlever la santé de ces petits malades, mais vient leur voler leur enfance. Un enfant devrait pouvoir s'épanouir, non pas craindre le lendemain», partage-t-il.

«Shrek» s'est donc mis à la tâche. En plus des visites, il travaille à l'organisation de collectes de sang dans l'Est ontarien en collaboration avec la Société canadienne du sang.

«Un cancer, c'est une guerre où chaque bataille compte. Et si le don de sang aide à remporter l'une d'elles, hé bien, j'embarque. Et ça va aussi pour le don de moelle osseuse. Shrek demande l'aide de la population afin de refaire le plein de réserves de sang chez CHEO afin d'aider ses amis à combattre le cancer», dit-il.

Au début, c'est pour le petit Justin que Stéphane Langlais se transforme en «Shrek».

Lui et Justin se sont connus au terrain de camping il y a 4 ans. À l'Halloween des campeurs, lorsque Stéphane Langlais se pointe avec ses oreilles en trompette, son costume du genre «Casimodo» et son teint verdâtre, il fait sensation. Son surnom de «Shrek» le suivra.

»Soif de vivre»

Quand il apprend que Justin est malade et lui rend visite, Stéphane Langlais rencontre alors d'autres petits atteints du cancer.

Plus de détails dans LeDroit du 4 février 2013 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer