Le bénévolat comme mode de vie

«J'avais envie de changement», raconte Émilie Gauthier. «Et... (Jessy Laflamme, LeDroit)

Agrandir

«J'avais envie de changement», raconte Émilie Gauthier. «Et j'ai compris que pour y arriver, il fallait que je donne de mon temps.»

Jessy Laflamme, LeDroit

Partager

Émilie Gauthier est si impliquée dans sa communauté qu'elle a reçu, le moisdernier, un certificat de l'Assemblée nationale dans le cadre d'une activité de reconnaissance de la participation citoyenne. En juin dernier, elle a aussi remporté le titre de jeune bénévole de l'année au Gala Loisir Sport Outaouais. Aujourd'hui, LeDroit et Radio-Canada lui décernent le titre de Personnalité de la semaine.

La résidante de Montebello a plongé dans le bénévolat à l'adolescence, dans le cadre d'activités scolaires. « J'avais envie de changement », raconte la jeune femme de 19 ans. « Et j'ai compris que pour y arriver, il fallait que je donne de mon temps. »

En cinquième secondaire, elle est devenue présidente du conseil étudiant de son école. « J'ai appris à ce moment qu'il faut persévérer pour obtenir ce que l'on veut, souligne-t-elle. Le conseil étudiant voulait permettre aux jeunes d'amener des bouteilles d'eau dans leurs cours. La première fois, on a essuyé un refus. J'ai alors monté un dossier et finalement, nous avons obtenu gain de cause. »

Elle a aussi vécu une petite déception pendant cette période. « Je militais aussi à ce que les camisoles soient permises. Quelques professeurs avaient accepté, puis finalement, c'est tombé à l'eau. »

Cet événement n'a pas découragé cette bénévole. Bien au contraire, elle siège maintenant au comité de la politique familiale à Montebello. « Les gens chialent que les adolescents traînent dans les rues, alors qu'ils ne bénéficient d'aucune installation dans le village. Ils n'ont pas de maisons de jeunes ni de parc de planche à roulettes. J'essaie de changer cette situation. »

Émilie fait aussi partie du comité de secourisme au Cégep de Saint-Jérôme, où elle poursuit des études en sciences humaines. Cette jeune adulte possède de l'expérience dans ce domaine, car elle est sauveteuse les fins de semaine à la piscine du Château Montebello. « Mes parents m'ont légué de bonnes valeurs telles que travailler pour obtenir ce que je veux. »

Son père est d'ailleurs son exemple de persévérance. « Il s'entraîne présentement pour qu'on coure un marathon ensemble ! » raconte-t-elle.

Plus de détails dans LeDroit du 10 décembre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer