Pédaler droit vers le succès sans dérailler

Avec son vaste réseau de pistes cyclables, l'Outaouais est sans contredit l'une... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

Daniel LeBlanc

Avec son vaste réseau de pistes cyclables, l'Outaouais est sans contredit l'une des meilleures régions pour rouler sur l'or lorsqu'on fait des affaires dans le domaine du vélo. Parlez-en à Jean-François Lapointe, propriétaire de Bicyclettes de Hull à qui eBay Canada a décerné le prix d'entrepreneur de l'année 2012 grâce à ses ventes sur la toile. Reconnu par ses pairs pour son avant-gardisme, sa convivialité et son honnêteté, le Gatinois de 41 ans se voit décerner le titre de Personnalité de la semaine LeDroit/Radio-Canada.

Dirigeant une équipe de 25 employés, l'homme d'affaires a pris, il y a six ans, les rênes du magasin familial lancé par son père en 1973. Un endroit qu'il connaît comme le fond de sa poche, lui qui a commencé à y oeuvrer aussi tôt qu'à l'âge de 14 ans.

L'histoire a débuté dans une vieille maison convertie en commerce au 622, boulevard St-Joseph, avant de se poursuivre presque de l'autre côté de la rue au 675, St-Joseph.

« Je me rappelle que lorsqu'on fermait le soir, on devait ranger les vélos et les mettre en forme de U' pour s'assurer de bien fermer la porte. Ensuite, on a loué un local dans le centre d'achat où l'on se trouve actuellement avant que je n'en achète une partie. »

Fonctionnaire fédéral, son père Pierre souhaitait suivre les traces de son grand-père et de son beau-père (Henri Laflamme, aujourd'hui décédé, qui a lancé le IGA du même nom dans le secteur Hull) en se lançant en affaires, chose qui est devenue réalité avec Bicyclettes de Hull, qui fêtera ses 40 ans l'an prochain.

Une réussite sur toute la ligne qui s'explique par divers points, selon Jean-François Lapointe, particulièrement par la qualité des employés.

« Je traite mon équipe comme si c'était ma famille. Je dois le succès et le prix que j'ai remporté

à beaucoup de monde, dont eux. Il y a aussi ma mère Lucie et mon cousin Pierre, qui est là depuis le jour 1 en 1973 », dit-il.

Passion contagieuse

Gatineau est un endroit où la passion pour le vélo est contagieuse, à tel point que l'an passé l'homme d'affaires a ouvert un second magasin, cette fois sous la bannière Pro Cycle, dans le secteur d'Aylmer.

Plus de détails dans LeDroit du 9 octobre 2012 ou sur ledroitsurmonordi.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer