Le pouvoir de la «majorité silencieuse»

Des partisans de Donald Trump lors de la... (Archives, Associated Press)

Agrandir

Des partisans de Donald Trump lors de la campagne en Alabama, en octobre.

Archives, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'année 2016 nous aura fourni quelques bonnes leçons et des sujets de réflexion pour entamer 2017. L'un des faits marquants de l'année est sans équivoque la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine. Cette victoire semble découler de la mobilisation d'une clientèle frustrée et accablée par un sentiment de rejet envers l'élite politique.

Cette « majorité silencieuse » s'est fait promettre une révolution. 

À la vue de la composition de son cabinet, ce n'est certainement pas sous la gouvernance de Trump que cette révolution surviendra.

Du point de vue de l'environnement, les nombreuses déclarations disqualifiant l'enjeu climatique laissent présager un recul de la question environnementale dans les priorités aux États-Unis pour les quatre prochaines années. Quatre ans de recul qui peuvent, certes, avoir des effets dévastateurs, mais qui seront quand même limités puisque le désir de Donald Trump de réanimer les sources d'énergie fossile va à l'encontre d'un mouvement international clairement établi vers les énergies renouvelables.

Bref, la révolution prévue par le président élu est aussi imprévisible que le personnage lui-même.

D'ailleurs, les révolutions ne sont pas votées tous les quatre ans. Une révolution, si petite soit-elle, est le fait de leaders enracinés dans la société civile. Qu'ils soient issus de la classe politique ou non, ce sont les citoyens qui donnent un sens aux révolutions. En fait, ces membres de la société civile sont importants dans l'équilibre de nos sociétés et agissent comme un contre-pouvoir au même titre que notre système de justice doit agir comme pare-feu contre les dérives politiques.

Il y a un large consensus sur le plan international : la nécessité d'agir rapidement sur la question climatique est cruciale. L'accord de Paris (COP 21) en est la preuve.

Face à ce consensus, le fait que le gouvernement de Justin Trudeau ait approuvé les projets d'expansions de l'oléoduc Trans Mountain de Kinder Morgan et de la ligne 3 d'Enbridge constitue un non-sens.

En effet, l'ajout des quantités de pétrole qui serait transporté par ces deux oléoducs menacerait sérieusement notre capacité à atteindre nos engagements internationaux sous l'Accord de Paris. 

Il existe cependant une forte opposition à ces deux projets, autant en Colombie-Britannique qu'ailleurs au pays. Selon la lecture de plusieurs, les nombreux recours en justice et les pressions des leaders locaux et des chefs autochtones permettront de stopper ces projets qui pourraient peser lourd sur le bilan carbone du Canada.

Avec l'élection de Donald Trump, le projet du pipeline Keystone XL, qui a pour but de faire passer le pétrole de l'Alberta par le centre des États-Unis, a été déterré dernièrement. On croyait ce projet mort suite à son rejet par le président Barack Obama en 2015. Sans s'en cacher, depuis son discours à Calgary en octobre 2013, Trudeau est en accord avec le projet de Keystone.

Essayer de passer le pétrole issu des sables bitumineux à travers les États-Unis court le risque d'éveiller de nouveau les passions et de mobiliser plusieurs groupes de pression au sud de la frontière. Nous l'avons vu lors des affrontements violents dans le Dakota du Nord en novembre dernier. Finalement, les autorités américaines ont rejeté le tracé de l'oléoduc controversé et donné la victoire aux écologistes et aux Amérindiens qui le contestent.

Non, le pouvoir n'est pas seulement politique, il est aussi judiciaire et il est citoyen. Donald Trump risque d'apprendre bien vite, malgré lui, que la révolution des énergies propres est en cours et que ce n'est pas lui et ses partisans qui la portent.

L'auteur, Benoit Delage est directeur du Conseil régional en environnement et développement durable de l'Outaouais (Creddo)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer