Le système d'immigration brisé du Canada

Donald Trump... (Evan Vucci, Associated Press)

Agrandir

Donald Trump

Evan Vucci, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'élection présidentielle américaine a été marquée par des déclarations controversées, divisives et parfois ridicules des candidats. La plus ridicule est la proposition improbable de Donald Trump de construire un mur entre les États-Unis et le Mexique et d'obliger le gouvernement mexicain à le payer.

Et maintenant, avec les rêves d'Américains d'immigrer au Canada si Trump remporte l'élection, beaucoup de Canadiens souhaiteront peut-être construire un mur entre le Canada et les États-Unis et envoyer la facture au gouvernement américain.

Mais le Canada n'a pas besoin de construire un mur pour empêcher des Américains prêts à renoncer à leurs liens avec les États-Unis et à échanger leurs «Freedom Fries» pour une poutine. Parce que même si le Canada a un admirable système universel de soins de santé, des lois sur les armes à feu sensées et un premier ministre ridiculement beau, le système d'immigration du Canada est brisé.

Des Américains  comme les célébrités Jon Stewart et Lena Dunham ont exprimé leur panique et l'indignation à cette élection américaine sur le réseau social Twitter. Plusieurs ont lancé l'idée de déménager dans le Grand Nord Blanc.

Mais s'ils étaient sérieux avec leur intention d'immigrer, ils auraient appliqué il y a des années, comme moi.

Selon le site Web du ministère de la Citoyenneté et Immigration Canada, il faut plus de 26 mois pour que le Canada traite un visa pour un conjoint étranger d'un citoyen canadien qui vit déjà au Canada. Moi-même, j'en suis rendu à 27 mois d'attente et je n'ai toujours pas reçu mon visa de résidence. 

Pendant je n'ai pas accès au système de santé du Canada, je ne peux pas travailler ou étudier légalement. Je ne peux même pas ouvrir un compte de banque!

Nous avons laissé nos emplois, nos amis, nos familles pour amorcer une nouvelle vie avec la personne que nous aimons. Mais le système canadien d'immigration ne nous traite pas mieux qu'une feuille de papier dans un système bureaucratique et inefficace.

Cette négligence affecte nos vies, nos mariages, notre estime de soi et notre santé mentale et physique. Nous perdons notre sens du but quotidien parce que nous ne sommes pas autorisés à travailler ou à devenir des membres pleinement fonctionnels de la société. Nous sommes venus au Canada enthousiastes à l'idée de commencer une nouvelle vie, enthousiastes à l'idée de vivre dans un pays avec une excellente réputation sur la scène internationale.

Mais le système d'immigration nous a laissé tomber, et a laissé tomber nos partenaires canadiens qui nous ont parrainé pour vivre ici. Deux années pour traiter un visa est trop long. C'est aussi ridicule que l'idée de Donald Trump de construire un mur entre les États-Unis et le Mexique.

John McCool, Montréal

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer