Nous dénonçons, donc nous sommes

L'Université du Québec en Outaouais... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

L'Université du Québec en Outaouais

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la suite de l'appel à la mobilisation exprimée par l'action communautaire autonome pour les activités qui se dérouleront le 7, 8 et 9 novembre prochains, les étudiants et étudiantes en travail social de l'Université du Québec en Outaouais ont accepté à l'unanimité la proposition de grève et cela, afin de pouvoir apporter notre soutien à cette initiative.

Le milieu communautaire a lancé la campagne « Engagez-vous pour le communautaire » dans le but de revendiquer un financement qui serait proportionnel aux coûts nécessaires pour répondre aux besoins grandissants de la population. Il souhaite aussi que le gouvernement reconnaisse leur autonomie et leur contribution au progrès social et dénonce les compressions budgétaires dans les services publics et dans les programmes sociaux. Cela pose directement obstacle à la justice sociale. Ainsi, en tant que futurs travailleurs sociaux et/ou intervenants qui auront à travailler au sein de la population, nous sommes conscients de l'urgence d'agir. Les finalités des actions gouvernementales font entrave aux valeurs fondamentales de notre profession, telles que les droits humains, la justice sociale et la solidarité. Elles affectent directement l'accès à des services qui constituent des moteurs essentiels au développement individuel et social.

En conséquence, nous dénonçons les moyens de financement actuel qui brime la solidarité entre les organismes puisque ceux-ci doivent marchander pour des subventions déjà insuffisantes. Ces dernières les poussent à couper dans leurs offres de service. Ce qui veut dire que vous, en tant que citoyens de la région, n'avez pas accès à toutes les ressources dont vous pourriez avoir besoin.

Nous dénonçons la non-reconnaissance de l'expertise de l'action communautaire comme acteur de changement social, leur expérience terrain et leur soutien indispensable à la population québécoise.

Nous dénonçons, comme l'exprime si bien la campagne « Engagez-vous pour le communautaire », « qu'en réduisant les budgets, l'accès aux services et aux programmes, ou en privatisant, une entreprise de démolition est en cours et c'est la population qui en paiera le prix », en commençant avec les plus vulnérables. Il est de notre devoir en tant que citoyen de se soulever et de montrer notre indignation. Nous lançons donc un appel à tous, en tant qu'individu, organisme ou même association étudiante, à se mobiliser avec votre milieu communautaire le 7, 8 et 9 novembre prochains.

Regroupement des étudiants et étudiantes en Travail social, Université du Québec en Outaouais

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer