Contre une cimenterie à L'Orignal

La cimenterie que l'entreprise Colacem espère construire à... (Courtoisie)

Agrandir

La cimenterie que l'entreprise Colacem espère construire à L'Orignal.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une cimenterie dont la production de poudre de ciment s'élèverait à 4000 tonnes par jour fait l'objet d'une proposition de construction dans le village de L'Orignal, à mi-chemin entre Montréal et Ottawa.

Malgré une opposition massive de la population à la réalisation de ce projet, le Canton de Champlain et les Comtés unis de Prescott-Russell on fait une proposition de modification au Plan officiel de la région et une proposition pour effectuer un changement de zonage, lequel passerait de rural à industrie lourde! Le Plan officiel en vigueur et la désignation de zonage actuelle ne permettent pas l'exploitation d'une industrie lourde. Cette modification au Plan officiel et ce changement de zonage, s'ils étaient acceptés, créeraient un préjudice pour les résidants qui avaient choisi de vivre dans un milieu rural et agricole paisible.

La région est déjà marquée par un taux de cancer plus élevé que les normes provinciales, et ce pour tous les types de cancer. De hauts taux de maladies pulmonaires constituent également un problème de santé dans notre région. La présence de deux industries lourdes, une aciérie et l'exploitation d'une carrière, sont déjà une source importante de pollution dans notre région. Elles sont situées tout près de secteurs résidentiels et du village de L'Orignal. Ajouter une cimenterie dans le même secteur serait une erreur. 

Le ministère de l'Environnement et de l'action en matière climatique ne semble pas avoir pris en considération les effets cumulatifs de pollution et les autres nuisances. Le Dr Roumeliotis, chef du Bureau de santé de l'est de l'Ontario, à notre grand étonnement, a donné une opinion favorable au projet suite à une étude de Santé publique Ontario, mais en écartant l'augmentation des risques à la santé humaine démontrés par plusieurs études scientifiques récentes. Les cimenteries sont reconnues comme source importante de nuisances et d'émissions polluantes de toutes sortes, incluant le mercure, le chrome, le vanadium et autres éléments toxiques.

Plus de 1000 signatures ont été obtenues des citoyens qui résident à moins de 5 km du site proposé pour la construction de la cimenterie. Ce projet industriel sera un désastre immobilier, une source de maladies et réduira la qualité de vie des résidants de la région.

Une étude scientifique démontre non seulement que les taux de cancer sont plus élevés près des sites industriels, mais que le taux de mortalité augmente aussi dans un rayon de cinq kilomètres, particulièrement quand il s'agit d'une cimenterie. De nombreuses études confirment un accroissement des possibilités de cancers lorsqu'on est en présence de ce type d'industrie.

La rivière des Outaouais est à peine à 1,5 km du site proposé. Le bord de la rivière dans le secteur est zoné résidentiel. La cimenterie serait à environ 4 km du village.

Ce n'est pas souvent qu'une cimenterie est construite. La dernière à être construite en Ontario remonte à 15 ans... pour des raisons évidentes. Le Canada et l'Ontario détiennent un record peu enviable en matière d'émissions polluantes. Il est impensable de comparer les émissions polluantes d'une cimenterie canadienne avec celles des industries similaires ailleurs dans le monde. Dans un article récent sur l'industrie du ciment, il n'y paraissait aucune donnée sur les émissions canadiennes. Nous sommes le seul pays qui ne mesure pas ses émissions polluantes à la source (sortie à la cheminée)... pas très rassurant !

Michael Santella, Action Champlain

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer