Branle-bas dans La Nation

Le 27 septembre, le gouvernement de l'Ontario a suspendu la deuxième ronde de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le 27 septembre, le gouvernement de l'Ontario a suspendu la deuxième ronde de son processus d'approvisionnement pour les projets d'énergie renouvelable. En mars, la Société indépendante d'exploitation du réseau d'électricité (SIERE) avait octroyé son feu vert pour le projet de 12 à
15 éoliennes à St-Bernardin dans la municipalité de La Nation (mais pas celui d'Électricité de France à St-Isidore).

Ce revirement s'explique en partie par le rapport Ontario Planning Outlook de la SIERE au ministère de l'Énergie, le 1er septembre. Elle y déclare que l'Ontario profitera d'un approvisionnement en électricité solide au cours de la prochaine décennie, suffisant pour répondre à la demande. Cela cadre avec les analyses du mouvement Sauvons La Nation en août 2015 auprès du conseil municipal. À ce moment-là, la municipalité avait retiré son appui envers ces deux projets.

Pour mieux comprendre ce revirement, il faut prendre en compte les demandes répétées de groupes de citoyens, dont Wind Concerns Ontario, qui illustrait le lien entre les coûts grandissants de l'électricité pour les Ontariens et la ruée actuelle des compagnies d'énergie soi-disant vertes vers les coffres de la province, tout ça malgré les demandes répétées de prudence dans l'application de sa Loi sur les énergies vertes de 2009.

Pour Sauvons La Nation, les représentations se poursuivent pour que soit annulé le contrat avec la compagnie Renewable Energy Systems. L'Ontario poursuit ses analyses de coûts, comparant ceux de l'annulation à St-Bernardin, moindres, à ceux plus élevés qui lieraient la province pour les 20 prochaines années. Tout ce branle-bas dans ce petit joyau dans l'est de La Nation pour une douzaine d'éoliennes dont la contribution totale à la grille électrique provinciale n'équivaudrait même pas à celui d'une chandelle : cela vaut-il vraiment la peine ? 

Michel-Adré Lavergne, St-Bernardin

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer