Quand la glace est trop mince

La conseillère Louise Boudrias... (Archives, LeDroit)

Agrandir

La conseillère Louise Boudrias

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Depuis maintenant plusieurs années, trop très certainement, le dossier de l'aréna Robert-Guertin suscite de grands espoirs et provoque surtout de profondes déceptions.

L'épisode des derniers jours où des documents qui n'auraient supposément pas dû être rendus publics se retrouvent soudainement sur la table des journalistes qui, à leur tour, en informent alors leurs auditeurs s'inscrit dans cette suite d'erreurs et de faux pas.

Sans vouloir juger des mérites, ou inconvénients, de l'actuel projet qui a été soumis, le problème de fond est le manque de transparence du processus dans lequel s'est engagé le maire de Gatineau.

À deux reprises déjà, j'ai voté contre des résolutions sur ce projet parce que j'étais contre le fait que toutes les discussions avaient été conclues derrière des portes closes, en secret.

Hé bien, à force de vouloir tout cacher, la vérité finit bien par sortir.

La justification du maire à vouloir garder le secret sur ses négociations était que le promoteur privé allait se retirer.

Bien voyons ! Qui se retirerait d'un lucratif contrat donné sans appel d'offre en plus ?

Le promoteur a confirmé qu'il n'y avait aucun impact sur les négociations.

Tiens donc, quelle surprise !

Je suis désolée que le document soit sorti publiquement, parce qu'il devient ainsi indéfendable.

Trop d'informations cachées empêchent de pouvoir l'expliquer.

En plus, le maire a eu comme premier réflexe de pointer du doigt des conseillers municipaux comme étant la source de la fuite.

Maintenant qu'il a été démontré que les conseillers eux-mêmes n'avaient pas eu accès au document qui a été rendu public, le maire devra réajuster son tir.

La fuite d'un document n'est que le symptôme du mal sournois du secret qui fait fondre la glace de l'aréna Guertin.

Il faut agir avec prudence et transparence, car c'est de l'argent public dont il s'agit.

La glace de l'aréna Guertin est de plus en plus mince.

L'auteure, Louise Boudrias, est conseillère municipale à la Ville de Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer