Place à la relève

Le départ simultané de Madeleine Meilleur (provincial) et... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Le départ simultané de Madeleine Meilleur (provincial) et Mauril Bélanger (fédéral) laisse un trou dans Ottawa-Vanier pour les Libéraux, un comté qui lui est acquis aux deux paliers de gouvernement depuis 1971 au provincial et 1935 au fédéral.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ottawa-Vanier est un des comtés les plus sûrs pour le Parti libéral. De toute son histoire, il n'a élu que des libéraux aux niveaux provincial et fédéral.

C'est une circonscription avec de profondes racines franco-ontariennes et une grande base fidèle de supporters libéraux, où la défense du français a longtemps défini la scène politique. En commençant par le combat contre le Règlement XVII en 1912 jusqu'à la défense de l'hôpital Montfort et l'effort continu de faire de la capitale fédérale une ville officiellement bilingue, la communauté franco-ontarienne n'a cessé d'avancer la cause du français et du bilinguisme en Ontario.

Riche de cette histoire, la diversité ne cesse d'augmenter à l'est du centre-ville, alors qu'une classe moyenne en expansion choisit de s'y installer pour travailler, fonder leur famille et prendre leur retraite.

La stabilité politique y impressionne, à la fois aux niveaux provincial et fédéral. Le regretté Mauril Bélanger a servi 21 ans au fédéral, alors que Madeleine Meilleur l'a représenté pendant 13 ans au provincial. Ensemble, ils ont contribué à une croissance importante dans la communauté et au progrès de la justice sociale.

Alors que le comté se remet difficilement du décès de M. Bélanger, l'importance du travail encore à faire n'est pas perdue. On guette les processus de nominations imminents, les élections partielles qui suivront et les noms des candidats potentiels.

Le succès historique du Parti libéral signifie que les courses aux investitures représentent un point charnière pour l'avenir de la communauté. Les deux courses, fédérale et provinciale, seront elles-mêmes un test des valeurs et pour garantir l'engagement du parti à la transparence et à la démocratie représentative, elles devront être ouvertement contestées. Elles devront permettre un libre échange d'idées, de visions et de styles, sans admettre les attaques personnelles. 

Pour qu'Ottawa-Vanier saisisse cette opportunité de renouveau, des candidats du plus haut calibre devront s'engager dans les investitures. Les fidèles du parti, anciens et nouveaux, doivent avoir la chance de choisir des leaders pour demain.

Tout candidat doit être un francophone d'ici et avoir des racines locales profondes dans le monde des affaires et dans la communauté.

Nous avons aussi besoin de candidats avec un passé riche en succès et ayant fait preuve de leadership avant la politique ; des gens qui savent créer des emplois, qui peuvent négocier avec les secteurs privés et publics pour assurer plus d'investissements dans le comté, et qui peuvent travailler avec les groupes communautaires et les organisations charitables, pour aider à construire des quartiers qui sauront prendre leurs places méritées comme bijoux de la capitale.

Ottawa-Vanier a besoin d'une voix qui se traduira en actions alors que de gros projets sont à l'horizon - le tunnel sous le centre-ville, le redéveloppement de la base militaire de Rockcliffe, le site d'injection supervisée, etc.

Il faut offrir plus que des insiders bien placés. Sinon, on risque de finir avec des leaders si alignés avec l'establishment qu'ils seront incapables de générer le progrès d'envergure que nous méritons tous.

Ottawa-Vanier a besoin de sang nouveau, fidèle aux valeurs libérales sans être enchaîné à l'ancien ordre des choses.

Il y a grand besoin d'une nouvelle génération de leaders visionnaires qui savent bâtir le consensus pour construire une communauté inclusive, sécuritaire et prospère.

L'auteur, Nicolas Moyer, est entrepreneur et habite dans la Basse-Ville d'Ottawa.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer