Une annonce positive, mais un délai trop long

L'annonce de la création d'une faculté satellite de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'annonce de la création d'une faculté satellite de médecine a été faite en grande pompe par le premier ministre Philippe Couillard, la semaine dernière.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Droit

Santé Outaouais 2020 se réjouit vivement de l'annonce de la création d'une faculté satellite de médecine à Gatineau.

Nous réclamions cette mesure depuis plusieurs années. La mesure facilitera le recrutement et la rétention des médecins dans la région, un problème récurrent en Outaouais. Les expériences de Saguenay et Trois-Rivières et ailleurs démontrent que les étudiants choisissent, dans une grande proportion, de pratiquer dans la région où ils ont reçu leur formation.

SO2020 est cependant fort déçu de voir que le programme ne commencera qu'en 2020. Les premiers diplômés de la première cohorte de 24 étudiants ne compléteront leur formation qu'en 2024.

La création des facultés de Trois-Rivières et de Saguenay remonte à 2004; il faut accélérer le processus et viser activement à réaliser le projet en 2018. Québec doit faire preuve de transparence en fournissant un échéancier clair pour les prochaines étapes, afin de pouvoir suivre l'évolution du projet. Avec l'échéance actuelle, la pénurie chronique de médecins risque de continuer pour plusieurs années encore. Comme il nous manque 80 omnipraticiens et que l'Outaouais a un des pires scores pour le nombre de patients orphelins, le gouvernement doit prendre sans tarder d'autres mesures pour améliorer la situation.

Concernant la langue d'enseignement, 8% de l'ensemble du programme sera offert en anglais (volet théorique). Ce pourcentage sera toutefois de 50% durant la première année et demie. SO2020 soutient que les francophones, au Québec, doivent pouvoir s'instruire complètement en français. À notre avis, l'Université McGill a les ressources et le temps nécessaire pour développer cette partie en français.

Nous sommes aussi très heureux de voir qu'une entente a été conclue entre McGill et l'Université du Québec en Outaouais pour le développement de programmes de formation, notamment en santé (infirmières praticiennes, pédiatrie et santé mentale). L'entente devra résulter sur un plan d'ensemble incluant d'autres formations en santé, comme la kinésiologie, la nutrition, la pharmacie, etc. Le tout serait intégré dans un campus santé à l'UQO, qui doit être un partenaire majeur dans ce dossier.

Nous nous attendons à ce que nos députés fassent valoir vigoureusement ces besoins auprès du gouvernement. L'Outaouais a besoin d'autres annonces pour combler les retards qui subsistent.

Les auteurs, Gilbert Langelier et Andrew Gibson, sont impliqués au sein de l'organisme Santé Outaouais 2020.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer