Marche, vélo et transport actif

Si les piétons et les cyclistes représentent tous... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Si les piétons et les cyclistes représentent tous des usagers vulnérables de la route, ils ont néanmoins des besoins distincts qui nécessitent des réponses différentes, estiment les auteures de ce texte.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Droit

Nous saluons l'embauche de François Pirart comme coordonnateur du transport actif à la Ville de Gatineau.

Nous nous réjouissons plus particulièrement de la décision du conseil d'élargir le mandat du coordonnateur à l'ensemble des modes de transport actif. Nous sommes impatientes de voir le comité de transport actif se pencher sur les enjeux pressants vécus par les piétons à Gatineau, véritables parents pauvres de l'urbanisme, ceux dont on se préoccupe seulement lorsqu'il y a un accident ou qu'une situation absurde est portée à l'attention des élus.

Si les piétons et les cyclistes représentent tous des usagers vulnérables de la route, ils ont néanmoins des besoins distincts qui nécessitent des réponses différentes. En ce sens, nous espérons que le comité du transport actif accordera autant d'attention aux recommandations relatives aux piétons formulées dans le Plan de déplacements durables qu'à celles relatives aux cyclistes. 

Nous souhaitons également que le comité sache tourner le dos aux préjugés et aux partis pris conscients et inconscients («le vélo, c'est un loisir d'été», «personne ne fait son épicerie à pied, voyons!») qui empêchent Gatineau d'adopter une véritable vision utilitaire, plutôt que seulement récréative, du transport actif.

À ce sujet, notons que le manque d'aménagements utilitaires avait déjà été soulevé par les citoyens en 2007-2008 lors des consultations publiques entourant l'élaboration de la politique environnementale de la Ville de Gatineau. 

Du chemin à faire

Or, près de 10 ans plus tard, force est de constater que malgré certains gains, il y a encore du chemin à faire. 

De plus, malgré le fait que bon nombre de piétons gatinois sont également des cyclistes aguerris, nous devons de mentionner notre inquiétude face à la cohabitation entre cyclistes et piétons. 

Par exemple, nous nous interrogeons sur le recours systématique aux «sentiers multifonctionnels» et aux «trottoirs partagés». 

Alors que plusieurs de ces sentiers sont déjà victimes de leur popularité et qu'on sait que la Ville de Gatineau s'est fixé pour objectif de faire augmenter à 15%, d'ici 2031, la part des déplacements à pied et en vélo, on est en droit de se demander si ces aménagements représentent une solution viable et vraiment adaptée d'un point de vue utilitaire ou si, au contraire, il ne s'agit pas plutôt d'une solution économique qui évite d'ébranler le statu quo du tout-à-l'auto.

La prévention

Favoriser les déplacements actifs, c'est aussi agir de manière préventive et s'intéresser à l'environnement où cohabitent les différents usagers de la route. C'est intégrer les besoins de tous les usagers de la route pour définir, dès l'étape de la planche à dessin, des aménagements qui rendront les déplacements actifs attrayants et sécuritaires.

Nous espérons donc que les activités du comité de transport actif ne seront pas centrées uniquement sur les mesures correctrices et qu'elles intégreront une composante «préventive».

Enfin, nous souhaitons que le comité de transport actif soit constitué d'adeptes du vélo et de la marche au quotidien, été comme hiver, beau temps mauvais temps. Nous espérons aussi qu'avec son nouveau coordonnateur, Gatineau saura mobiliser l'ensemble des parties concernées (décideurs, citoyens, commerçants, employeurs, corps policiers, etc.) et mettre en oeuvre des mesures audacieuses, cohérentes et inclusives en tenant compte de la réalité sur le terrain, le tout dans un esprit de consultation avec les Gatinois qui utilisent le transport actif pour se déplacer de manière utilitaire.

Il en va de la santé des citoyens, de la vitalité des quartiers et de la prospérité de la ville.

Les auteures, Joanie Demers et Sandra Le Courtois, sont administratrices du groupe Facebook Piétons à Gatineau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer