Les choix de Mike Duffy

Mike Duffy a été acquitté parce qu'il n'a... (Justin Tang, Archives PC)

Agrandir

Mike Duffy a été acquitté parce qu'il n'a que profité d'un système laxiste en vigueur au Sénat. Mais il devra vivre avec les conséquences d'un choix bien peu éthique, qu'il a fait en toute connaissance de cause.

Justin Tang, Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Droit

Mike Duffy est un homme intelligent. Comme journaliste, il a analysé pendant plus de 30 ans de très nombreuses questions politiques, tout particulièrement celles reliées aux décisions du gouvernement fédéral. Durant cette longue période, il a suivi de très nombreux dossiers qui ont démontré l'importance d'avoir une gestion gouvernementale efficace, efficiente et transparente ainsi que d'avoir des contrôles financiers de qualité pour atteindre ces trois objectifs.

Mike Duffy savait que les remboursements de frais devaient servir à payer uniquement des frais additionnels encourus par les sénateurs pour accomplir leur travail de sénateur et non pour payer des frais personnels ou des frais associés à d'autres activités. Il savait que tels remboursements ne pouvaient être une source additionnelle de revenus pour consommer plus ou pour financer d'autres activités. 

Ce n'est pas un hasard qu'il se soit informé à plus d'une personne responsable pour vérifier s'il pouvait vraiment réclamer plus que ses frais additionnels encourus pour accomplir son travail de sénateur. Une telle prodigalité allait sûrement à l'encontre de ce que son expérience lui avait appris. 

Mais, une fois cette vérification faite, il a décidé de profiter pleinement de telles largesses.

Il aurait pu décider de se limiter à réclamer uniquement ses frais additionnels et de ne pas faire comme certains autres sénateurs qui profitaient des largesses du système. Il aurait pu promouvoir l'image d'un Sénat et d'un gouvernement qui utilisent les fonds publics avec parcimonie. Son expérience d'analyste politique le poussait à faire ce choix. Mais, il n'a pu résister à la tentation de profiter d'un système qu'il savait laxiste et qui risquait d'être fortement critiqué dans les années à venir. 

On peut se demander pourquoi il a fait le choix de profiter, en toute connaissance de cause, d'un système aussi laxiste. Est-ce que c'était le besoin d'avoir des revenus additionnels pour être plus présent sur la scène nationale ou au sein du Parti conservateur ou est-ce que c'était pour être plus proche du premier ministre et pour décrocher ultimement un poste plus prestigieux? Quelle que soit la réponse à ces questions, il a fait selon moi le mauvais choix et ce choix va l'éloigner de la réalisation de tels objectifs.

Mike Duffy a été acquitté de plusieurs accusations d'avoir commis des actes criminels parce qu'il n'aurait que profité d'un système laxiste en vigueur au Sénat. Cependant, le fait de ne pas avoir choisi des règles éthiques plus élevées va le pénaliser fortement. Il devra vivre avec les conséquences d'un choix qu'il a fait en tout état de cause. Pas de prison, mais bien des feux de la rampe qui seront de plus en plus faibles.

Ce n'est pas parce que quelque chose est permis qu'il est souhaitable de le faire.

L'auteur, Jean-Pierre Aubry, est économiste et fellow associé au CIRANO.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer