Action Gatineau et la démocratie

Donald Roy sera responsable de coordonner l'organisation et... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Donald Roy sera responsable de coordonner l'organisation et les efforts de financement de la formation politique en prévision des prochaines élections municipales de 2017.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Point de vue
Le Droit

Il y a quelques mois, le Regroupement des élus municipaux indépendants (RÉMI) a été fondé par une conseillère municipale indépendante qui a maintenant confirmé son intention de se présenter à la mairie 2017. Ce regroupement compte maintenant dans ses rangs six de nos élus municipaux gatinois.

Parmi ses revendications, le RÉMI voudrait notamment que le choix du maire ne revienne plus à la population, mais plutôt aux 18 conseillers élus. Ainsi, à l'élection municipale de 2013, la majorité des Gatinois (52,6%) n'auraient pu choisir leur maire, Maxime Pedneaud-Jobin.

Par ailleurs, les membres du RÉMI soutiennent qu'un parti politique est néfaste pour la ville et qu'il nuit au processus démocratique du conseil municipal. Nous n'acceptons pas que nos détracteurs discréditent ainsi notre démarche démocratique et dénigrent notre existence, ici à Gatineau. C'est de la démagogie et c'est un manque de respect envers tous les Gatinois et Gatinoises que nous consultons régulièrement par nos assemblées, forums et congrès.

Saviez-vous que neuf des dix plus grandes villes du Québec sont dirigées par un maire qui est également chef d'un parti politique municipal? Le maire que les électeurs de Gatineau ont choisi en 2013 est également le chef d'Action Gatineau. Avec son équipe, tout au long de sa campagne, il a clairement et ardemment défendu la plateforme et le programme d'Action Gatineau. Résultat: la majorité des éléments de la plateforme électorale, d'Action Gatineau, se retrouvent aujourd'hui dans le programme du conseil municipal. Et ce, quand bien même qu'il y aurait présence majoritaire de conseillers indépendants, le choix consacré des électeurs. En sommes-nous fiers? Évidemment.

Est-ce qu'on s'approprie tous les succès et les bons coups du conseil municipal actuel? Pas du tout. Au contraire, nous reconnaissons qu'il y a autour de la table du conseil suffisamment de bonne volonté pour faire avancer certains grands dossiers qui sont importants pour l'avancement et le rayonnement du Grand Gatineau. 

Ce que nous revendiquons, haut et fort, c'est notre droit et notre capacité à apporter à Gatineau une vision commune, un consensus et une direction. À être redevable des actions et positions de nos élus et à accueillir toutes critiques et oppositions constructives comme étant essentiel à une saine démocratie. Avec un parti et un programme, Action Gatineau offre aux citoyens l'option de savoir non seulement pour qui ils votent, mais pour quoi! 

Dans les prochains mois, Action Gatineau se prépare à renouveler son programme. Nous tiendrons alors différents forums de consultations populaires, non partisanes. Inscrites dans nos moeurs et habitudes, ces rencontres publiques permettront à des centaines de citoyens de s'exprimer au sujet de leur district, leur secteur et leur ville. Les détails de ces consultations seront dévoilés lors de notre assemblée générale, le 30 mai prochain.

Concitoyens et concitoyennes, combattons le cynisme et la démagogie. Soyons de l'action avec toute l'énergie que nous savons déployer. Car il s'agit d'améliorer notre environnement et notre vie démocratique d'aujourd'hui et de demain.

L'auteur, Donald Roy, est président d'Action Gatineau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer