LeBreton et la revitalisation de la capitale

Les auteurs ont observé une participation du public... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Les auteurs ont observé une participation du public sans précédent dans le dossier LeBreton, qu'il s'agisse des consultations qui se sont déroulées en personne ou en ligne au sujet de ce projet.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au cours des dernières semaines, nous avons entendu plusieurs points de vue et commentaires des membres du public au sujet du processus mis en place par la Commission de la capitale nationale (CCN), en vue du réaménagement des plaines LeBreton.

Nous avons observé une participation du public sans précédent, qu'il s'agisse des consultations qui se sont déroulées en personne ou en ligne au sujet de ce projet. 

La plupart semble s'accorder qu'il s'agit d'une occasion formidable de réaménager ce terrain contaminé, mais tellement bien situé, pour le transformer en un lieu où les gens peuvent vivre, travailler et s'y divertir.

Il faut applaudir le bon travail de la CCN et du gouvernement fédéral quant à la manière dont ils ont administré ce processus ainsi que pour avoir consulter le public: ceci démontre un leadership et une vision en ce qui concerne cet endroit.

La région a toujours eu des banlieues fortes; il nous faut cependant reconnaître la tendance globale, surtout pour les générations de travailleurs d'aujourd'hui et de demain, à savoir qu'ils veulent vivre là où ils travaillent et où ils se divertissent. Les villes du XXIe siècle requièrent des centres urbains qui relient les voisinages existants et les banlieues qui les entourent.

Moteur de croissance

Le projet de réaménagement des plaines LeBreton est la clé de cette vision pour la région d'une capitale nationale vibrante.

Il s'agit d'un moteur de la croissance économique qui attirera les entreprises, les innovateurs, les créateurs et qui saura les retenir. Il attirera aussi de nombreux touristes dans notre région. Il y aura également un effet de levier occasionné par le train léger ainsi que par la voie piétonnière de la rue Sparks pour relier les édifices du Parlement et le centre-ville d'Ottawa au marché By et au Centre Shaw. Cela provoquera toute une synergie et un accès facile entre le centre-ville d'Ottawa et celui de Gatineau. 

Les fabuleuses rives de la rivière des Outaouais seront enfin mises en valeur. 

La question n'est pas s'il faut réaménager les plaines LeBreton: il y va de soi. Il faut plutôt poser la question à savoir quelle est la «meilleure» manière de le faire. Pour que ce projet réussisse sans un financement public et entraîne véritablement  une croissance économique et qu'il suscite la fierté régionale et nationale, il faut que l'endroit devienne «là où les gens veulent aller».

Les éléments inclus dans le réaménagement seront durables dans la mesure où ils attirent les citoyens de la région à y vivre, y travailler et à s'y divertir 24 heures par jour, 7 jours par semaine et 365 jours par année, en plus d'attirer une activité touristique répartie sur nos quatre saisons.

Le mandat de la CCN est de faire en sorte que nous ayons une région de la capitale nationale qui est attrayante, vibrante et florissante. Le projet de réaménagement des plaines LeBreton nous offre enfin cette possibilité.

Les auteurs de ce texte sont membres de Vision Ottawa, un comité composé d'anciens et actuels présidents d'organismes qui représentent les principaux joueurs économiques pour notre région.

Il comprend la Chambre de comemrce d'Ottawa, Tourisme Ottawa, le Centre Shaw, la Chambre de commerce de Gatineau, Investir Ottawa, l'administration de l'aéroport d'Ottawa, l'Association des hôtels Ottawa-Gatineau et le Regroupement des gens d'affaires de la Capitale Nationale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer