La modernisation de Radio-Canada

Nous avons amorcé avec succès, en 2015, le renouvellement de la grille d'ICI... (Archives, La Presse)

Agrandir

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Nous avons amorcé avec succès, en 2015, le renouvellement de la grille d'ICI Radio-Canada Télé et mis en place notre stratégie multiécran, avec l'objectif d'accompagner nos auditoires dans leurs nouvelles habitudes de consommation. (...)

Depuis septembre, nous sommes présents en information locale et régionale tout au long de la journée en télé, en radio, sur le Web, en mobilité et sur les réseaux sociaux, sept jours sur sept. Aussi, la force de notre offre numérique en information s'est exprimée à nouveau lors des élections fédérales d'octobre dernier, où les résultats de fréquentation de nos sites Web et mobiles ont fracassé des records. (...)

Nous travaillerons désormais avec trois unités syndicales: l'Association des réalisateurs, l'Association des professionnels et superviseurs et une nouvelle unité fusionnée qui regroupe trois de nos syndicats, avec qui nous négocierons au cours de la prochaine année. (...)

Radio-Canada doit aussi moderniser ses installations pour répondre aux besoins d'un environnement média multiplateforme et numérique et respecter les attentes des créateurs. (...) La plupart de nos centres régionaux ont déjà migré vers de nouvelles installations plus modernes et plus numériques, en proximité avec leurs auditoires. À Montréal (...), même si nous reconnaissons l'attachement de plusieurs à la Maison de Radio-Canada et au symbole qu'elle représente, force est d'admettre que les installations actuelles, conçues il y a plus de 50 ans, sont vétustes, trop vastes et ne répondent plus à nos besoins. Il en coûte plus de 20 millions $ par année en frais de gestion et d'exploitation pour y demeurer. (...)

Nous évaluons toutes les solutions possibles, incluant la vente des installations et un déménagement sur le site ou à l'extérieur du site actuel. Toujours au coeur de la métropole, la nouvelle Maison de Radio-Canada devra être un espace de rencontre pour les Canadiens, un carrefour de création médiatique et incarner la modernisation du diffuseur public. (...) 

Financement stable 

Nous travaillons avec le gouvernement fédéral ainsi que les différentes instances (FMC, CRTC, etc.) afin de nous assurer que Radio-Canada continue d'avoir un financement adéquat pour réaliser son mandat auprès des francophones au pays. Aussi, nous multiplions les opportunités et les partenariats afin de générer de nouveaux revenus. Enfin, nous continuons de réviser nos façons de faire afin d'être toujours les plus efficaces, flexibles et agiles dans nos structures et processus de gestion.

Cette modernisation nous permettra de conserver notre capacité à produire et générer du contenu original dans lequel les francophones se retrouvent et se reconnaissent et de le rendre facilement accessible. On veut aussi faire en sorte que Radio-Canada demeure un moteur de création afin de continuer d'offrir des contenus captivants et pertinents. Enfin, Radio-Canada doit continuer d'évoluer pour toujours mieux accompagner ses auditoires dans le changement de leurs habitudes de consommation des médias. C'est de cette façon que nous maintiendrons le leadership de Radio-Canada au sein de l'industrie des médias, un leadership essentiel pour l'épanouissement et le rayonnement de la francophonie canadienne.

L'auteur, Louis Lalande, est vice-président principal chez Radio-Canada

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer